massage thailandais

Le massage thailandais – Nuad Bo Rarn4 min de lecture

Lorsque vous entendez  » massage thaïlandais « , peut-être faites-vous le rapprochement avec la vie nocturne des grandes agglomérations thaïlandaise avec ses excès et ses vices. Si c’est le cas, vous avez tout faux.

Si vous aviez dans l’idée, en vous offrant ce massage, d’un moment de douceur agrémenté de débauches sexuelles, vous allez au-devant d’une grande déception ! (Cela dit, vous en ressortirez tout de même très détendu😊)

Le massage thaïlandais ne tient pas son origine du pays dont il porte le nom. Il serait né en Inde il y a 2500 ans et il aurait été imaginé par le médecin royal Shivago Kormapaj, qui, selon la légende, aurait été un contemporain et ami de Bouddha.

Ce serait ses disciples qui, 2 ou 3 siècles avant notre ère, l’auraient apporté en Thaïlande débutant ainsi sa propagation dans le pays.

Les traces de son histoire sont floues et tiennent plus de légendes locales et de la tradition orale que par des écrits datés et vérifiés.

Le principe de ce protocole est de travailler sur 10 lignes d’énergies (appelé « Sen » en Thaïlande) afin de dénouer toutes les tensions et stimuler l’organisme dans son ensemble.

 

Le massage thaïlandais

massage thailandais

Le massage thaïlandais se pratique au sol, sur un futon de massage et dure au minimum 1h (sa durée est très variable selon le praticien).

Les mouvements s’effectuent à même les vêtements et ne nécessitent aucun produit (huiles ou autre). Il mêle des pressions de réflexologie sur divers endroits du corps, d’autres pressions plus larges avec la paume des mains, ainsi que des pétrissages musculaires.

Outre ces mouvements « classiques » que l’on peut retrouver dans d’autres protocoles, il tient aussi sa singularité par les étirements que le masseur effectue sur les membres et articulations du massé. Les positions appliquées lors de ces mouvements d’extension et d’étirements ont valu au massage thaïlandais le surnom de « yoga des paresseux ».

D’autres mouvements de compression artérielle effectués par des pressions des paumes des mains sur les aines et les aisselles permettent une stimulation efficace du système veineux.

Selon le praticien, vous noterez surement des différences entre les techniques. Son enseignement a deux versions (attribuées au nord et au sud du pays), l’une un peu plus douce que l’autre et les protocoles sont souvent adaptés par les professionnels à leur style ainsi qu’à la personne qui reçoit le massage.

 

Les bienfaits :

 

Outre les bienfaits propres au massage quel qu’il soit, dont j’ai développé les éléments lors d’un précédent article, le massage thaïlandais agit plus précisément sur :

  • La mobilité des membres et l’assouplissement des articulations
  • La digestion ainsi que l’apaisement de certains troubles (constipation, ballonnements)
  • Le sommeil, car il en améliore sa qualité
  • La circulation sanguine et lymphatique par une stimulation efficace notamment par les points de compression
  • Et la détente de certains muscles profonds et assez difficiles à travailler comme le psoas et l’iliaque (entre autres)

Le massage thaïlandais est, dans son pays d’origine, une véritable thérapie complète, approfondie d’une spiritualité importante. Les praticiens locaux ont une approche holistique de la personne venant les consulter et traitent par leur protocole non seulement le corps, mais également l’esprit.

La pratique se faisait essentiellement au sein des monastères bouddhistes. L’accroissement du tourisme local a contribué à sa démocratisation et à son expansion massive.

 

Conclusion :

 

Je placerais le massage thaïlandais un peu à part des autres. Autant dans son apprentissage que lorsqu’on le reçoit, il ne s’appréhende pas de la même manière qu’un massage aux huiles.

Certaines personnes n’aiment pas être massées. Parfois à cause de la sensation de l’huile sur la peau, ou pour un problème de pudeur. D’autres pour l’ambiguïté qu’elles pensent voir dans ces pratiques, ou sont juste gênées par un contact à même la peau avec un inconnu.

Le massage thaïlandais peut être pour elles un moyen de découvrir les bienfaits du massage grâce à sa pratique avec les vêtements, ses mouvements ne laissant place à aucune ambiguïté ainsi que ses effets relaxants et bienfaisants sur l’ensemble de l’organisme.

Il constituera d’ailleurs la base sur laquelle je vais créer ma dernière formation du cycle « Massage Loisir », dont la première est disponible « ici », et qui vous permettra, en tout lieu et dans n’importe quelle situation, de pouvoir effectuer un massage efficace et très relaxant.

 

Belle vie à tous !

D'autres articles :
Peut-on vivre du massage ? Le salaire d'un masseur est une question délicate à laquelle je vais m’efforcer de répondre en étant le plus objectif possible, afin que vous ayez l’i...
Pourquoi un Blog sur le massage Quand j'ai débuté ma toute première formation de massage, j'étais bien loin de m'imaginer la transformation profonde qui allait s'effectuer peu à peu ...
Comment faire un bon massage ? Comment faire un bon massage ? Tout le monde a, un jour ou l’autre, effectué un massage (si ce n’est pas le cas, ça viendra soyez-en sûr 😀 ...

Leave A Response

* Denotes Required Field