Où pratiquer votre activité ?14 min de lecture

Cette semaine, nous allons aborder le sujet des lieux où pratiquer le massage pour votre activité de masseur(se) professionnel(le).

Lorsque vous décidez de vous lancer dans une carrière de masseur(se) bien-être, la question de la façon dont vous allez proposer vos prestations se pose inévitablement.

 

A domicile ? En entreprise ? Chez vous ? En cabinet ? Dans un spa ? D’autres endroits ?

 

Autant de possibilités qui s’offrent à vous mais qui, sans expérience préalable, peuvent vous laisser dans une hésitation persistante et désagréable quant au choix du lieux où pratiquer le massage que vous avez appris.

Durant ma carrière, j’ai eu l’opportunité d’essayer diverses solutions et d’en éprouver les bons et les mauvais côtés.

Dans cet article, je vais m’efforcer de vous présenter les différents aspects de chaque endroit pour que, le jour où vous vous retrouverez face à ces choix, vous puissiez prendre vos décisions en toute connaissance de cause.

Bien entendu, ce n’est que mon propre retour d’expérience. Chaque individu étant unique, d’autres praticiens auront peut-être un avis différent. (Qu’ils peuvent me laisser dans les commentaires, je suis toujours intéressé par le point de vue d’autres professionnels !)

 

Pratiquer le massage à son propre domicile :

 

C’est de cette manière que j’ai débuté dans le métier. J’étais référencé sur un site qui proposait mes services (contre un pourcentage de mes revenus) et qui m’envoyait régulièrement des clients à mon domicile.

 

Les points positifs étaient :

 

  • Je n’avais aucun loyer propre à l’activité (si ce n’est celui de mon appartement que de toute façon je devais payer).

 

  • Je n’avais pas à déplacer mon matériel, ce qui, lorsque vous avez une table un peu imposante peut être problématique.

 

  • Mes clients pouvaient disposer des commodités de mon appartement (toilettes, douche), je pouvais utiliser mon frigo pour proposer des boissons fraiches, j’avais un salon bien agencé pour recevoir la clientèle, bref, j’offrais un confort optimum pour une prestation de standing et personnalisée !

 

Mais à l’usage, des points négatifs sont apparus et m’ont fait arrêter cette solution :

 

  • Je ne disposais que d’un T2, donc un salon (où je proposais mes prestations) et ma chambre. Pratiquer le massage dans cette configuration nécessitait la privatisation entière de l’appartement afin d’obtenir la luminosité adéquate et le silence nécessaire.

Lorsque vous partagez votre vie avec une autre personne, lui demander plusieurs fois par jour de se terrer dans la                chambre, sans bruit, peut vite devenir problématique.

Ayant également comme troisième occupant un chat assez bavard et « porte-fermée-tophobe », cette manière de                  proposer mes services est vite devenue source d’ennuis et de stress.

 

  • Recevoir la clientèle à votre domicile entraine également d’autres obligations. Sans être complètement bordélique, je ne passe pas non plus des heures, chaque jour, à traquer la moindre poussière ou poil de chat espiègle s’étant déposé inopinément sur le sol.

La clientèle est plutôt à cheval sur la propreté et l’hygiène (ce qui est compréhensible et tout à fait normal). Imaginez donc la situation suivante : une réservation tombe pour l’heure suivante, vous n’êtes pas chez vous et vous avez oublié de passer un petit coup de balai le matin même … C’est la panique !

 

  • Certaines personnes n’aiment pas se faire masser au domicile du praticien et cela peut être un frein pour elles au moment de vous choisir.

 

  • D’autres désagréments m’ont également décidé à arrêter ce système, comme le fait d’accueillir chez moi des inconnus, que ces mêmes inconnus utilisent ma salle de bain … Je ne suis pas hostile aux gens, mais ce n’est pas pour autant que j’aime à savoir que la moitié de la ville utilise la même douche que moi ! 😀

 

Encore une fois, chaque cas est différent, peut-être avez-vous l’opportunité de consacrer une pièce entière à votre activité, mais je voulais porter à votre esprit ces éléments auxquels on ne pense pas forcément sur le coup mais qui pourront être une vraie prise de tête une fois l’activité lancée.

 

Pratiquer le massage dans un cabinet :

 

De nombreux de praticiens ont fait ce choix comme lieu où pratiquer le massage. Avoir son propre lieu d’exercice est assez confortable (pour peu que vous en ayez seul la jouissance).

 

Les points positifs sont :

où pratiquer le massage

  • Vous avez un endroit entièrement dédié à votre activité et dont vous aurez soigneusement choisi vous-même la déco.

 

  • Si votre cabinet se trouve dans un centre médical ou dans une association de praticiens bien-être (sophrologue, naturopathe, etc…), vous pouvez bénéficier du trafic des autres activités pour générer de la clientèle.

 

  • Cela vous fait gagner en crédibilité, beaucoup de clients aiment venir dans un lieu « dédié » plutôt que de se rendre chez un particulier.

 

  • Il existe des cabinets que vous pourrez exploiter à plusieurs, avec un agenda commun, afin de vous partager les charges à payer (loyer, EDF…).

 

Les points négatifs sont :

 

  • En début d’activité surtout, vous avez déjà avancé de nombreux frais, que ce soit pour la formation, le matériel … Et rajouter une grosse charge mensuelle comme le loyer de votre lieu où pratiquer le massage, sans avoir déjà une clientèle, peut vite vous mettre en difficulté.

Je n’aime pas l’idée d’avoir à payer une somme chaque mois, sans avoir la certitude d’au moins rentrer dans mes frais. (Mais ce n’est que mon avis)

 

  • Les cabinets sont rarement appropriés et propices aux massages. A moins d’être dans un quartier calme, dans une rue sans trop de circulation, qui vous garantira un minimum de quiétude, vous serez souvent dérangé par les bruits extérieurs.

 

  • De plus, ces cabinets, parfaits pour une pratique médicale ou de coaching, ont généralement une déco assez « épurée ». Cela vous demandera un investissement substantiel afin de créer une ambiance visuelle propre à votre activité.

 

  • Dans le cadre d’un partage d’un lieu où pratiquer le massage, il vous faudra aussi trouver des partenaires flexibles et sympathiques, afin de travailler en bonne intelligence et que vous puissiez vous y épanouir professionnellement et personnellement.

 

Je ne fais que vous présenter les différents aspects en toute objectivité. J’ai dans mes relations proches des masseurs bien-être qui exercent en cabinet et qui y sont très heureux et prospères et d’autres (moi, par exemple) qui n’y ont pas trouvé leur compte.

 

Pratiquer le massage au sein d’un centre de bien-être, d’un salon de massage ou autre structure :

Dans cet environnement, deux cas de figure possibles :

 

  1. Vous êtes salarié :

 

J’ai déjà fait part de mon avis sur le salariat dans le massage qui, pour moi, demande beaucoup trop d’investissement personnel, physique et psychologique compte tenu du salaire qui est rarement supérieur au minimum légal.

 

Cela étant dit, ce choix comporte certains avantages non négligeables :

 

  • Vous n’avez aucun loyer ou frais de fournitures

 

  • Aucun démarchage clientèle à faire

 

  • Une certaine sécurité de l’emploi (si vous décrochez un CDI)

 

  • Un salaire fixe

 

Tout le monde ne s’épanouira pas dans une vie d’entrepreneur et le salariat reste une option qui pourra séduire certains d’entre vous.

Les opportunités d’évolution, dans le management et la gestion d’établissement, pourront être une source de motivation et un plan de carrière intéressant.

 

Les points négatifs sont :

 

  • Souvent, les salons et autres Spa ont leurs propres protocoles de massage à respecter au geste près,ce qui pour moi fait perdre sa diversité au massage, une de ses grandes richesses.

 

  • Le rythme de travail, avec de très nombreux massages enchaînés par jour, vous épuise physiquement et mentalement

 

  • L’absence de cette relation privilégiée entre le masseur et le massé, qui me semble essentielle, déshumanise à mon sens cette discipline qui, par nature, se veut altruiste et ne doit pas être chronométrée à la seconde.

 

  • Le salaire moyen qui, rapporté à la rentabilité du massage, me semble vraiment dérisoire (voire de l’exploitation).

 

      2. Vous êtes intervenant externe :

 

C’est dans le cas où vous intervenez dans un (ou plusieurs) lieux où pratiquer le massage, mais dans lesquels vous n’êtes pas salarié.

Selon les termes de l’accord conclu à propos du lieu, vous payez un loyer ou vous reversez une partie de votre chiffre d’affaire, ou bien un mélange des deux (C’est de cette manière que je travaille le plus souvent maintenant).

Dans cette situation, les points positifs ou négatifs dépendront des termes de l’accord que vous aurez signé préalablement avec le centre de bien-être ou les personnes gérant votre lieu d’activité.

 

Les lieux où pratiquer le massage que pouvez cibler sont :

 

  • Les coiffeurs
  • Les centres d’esthétique
  • Les hôtels
  • Certains Spa et centres de bien-être
  • Certains cabinets médicaux
  • Des centres de vacances
  • Partout où il vous semblera judicieux de proposer un service de massage.

 

Pour vous donner quelques exemples d’éléments qui pourront être inclus dans le contrat :

 

  • Le loyer
  • Reverser un pourcentage sur votre chiffre d’affaire
  • Mise à disposition (ou pas) du matériel et des fournitures
  • Partage de la clientèle
  • Mention de votre activité sur les moyens de communication, site internet, etc …
  • Exclusivité d’exercice (être le seul praticien à exercer)
  • Et tout ce qui pourra vous sembler judicieux d’ajouter et de négocier

 

J’aime cette solution car elle permet une totale liberté d’action dans un cadre prévu à l’avance. Dans mon cas, je privilégie la rétribution d’un pourcentage de mon chiffre d’affaire car, comme je vous l’ai dit plus haut, je n’aime pas avoir à payer une somme chaque mois sans être sûr d’être gagnant.

Et avec le système du pourcentage, on est bénéficiaire dès le premier massage.

 

Bien que cette solution soit mon choix, elle n’est pas exempte de points négatifs :

 

  • En cas d’activité élevée, le pourcentage reversé peut s’avérer finalement supérieur à un loyer moyen.

 

  • Les lieux où pratiquer le massage avec cet arrangement ne sont pas nombreux. Les propriétaires préféreront le plus souvent recevoir un loyer fixe que miser sur une « éventuelle » forte activité.

 

  • Pour certaines personnes, avoir un loyer à payer peut être aussi un moteur pour travailler la recherche de leur clientèle.

Le principe du pourcentage et donc du « si je ne travaille pas, je ne perds rien », vous demandera de l’autodiscipline,            car vous serez peut-être parfois tenté de choisir l’oisiveté plutôt que le travail.

 

  • Les personnes acceptant cette solution concluent généralement le même arrangement avec plusieurs praticiens afin d’augmenter la rentabilité de leur espace.

Vous pouvez donc vous retrouver à partager le planning d’avec d’autres personnes -parfois dans un état d’esprit                    différent du vôtre- ce qui réduira vos créneaux d’exploitation.

 

 

Pratiquer le massage en entreprise et lors d’événements :

 

C’est certainement le moyen le plus rentable d’exercer l’activité de masseur(se).

Vous êtes engagé à la demi-journée, à la journée, parfois plus.

Le rythme de travail est généralement très soutenu mais le tarif horaire du massage vous permet en très peu de temps de générer un revenu confortable.

Pour ma part, mon record personnel est de 430€ en un seul contrat sur une journée. (Et je suis certain que d’autres ont réussi à faire plus).

Ces contrats peuvent être négociés avec les entreprises afin d’établir une récurrence de vos interventions (revenir chaque semaine, chaque mois), ce qui vous permettra de vous faire un « revenu minimum garanti » très précieux lorsque vous travaillez en tant qu’indépendant.

Malheureusement, il n’est pas évident de baser son activité uniquement sur ce modèle car ce genre contrat est assez difficile à trouver et encore plus de manière récurrente.

De plus, le nombre de massages enchainés durant ces journées d’activité intenses ne conviendra pas à tout le monde.

Outre la fatigue physique, cette impression de travail à la chaîne peut ne pas être en adéquation avec votre vision du massage (Que je partage, mais il faut bien manger 😀 ).

Si j’avais un conseil à vous donner pour obtenir ce genre d’opportunité, ne perdez pas votre temps à faire du mailing compulsif ou du démarchage spontané.

Il est important d’avoir un passe-droit, une personne référente dans la société dans laquelle vous voulez proposer vos services si vous voulez avoir une chance d’y intervenir.

La plupart de ces entreprises reçoivent quotidiennement des demandes de ce genre. A vous de trouver un moyen de vous démarquer ou d’accéder à une personne décisionnaire.

 

Au domicile des clients :

 

Nous en arrivons au dernier des cas de figure : le massage à domicile, qui peut être également une bonne alternative, même en début d’activité, mais qui n’est pas faite pour tout le monde.

 

Les points positifs sont :

 

  • Aucun loyer, vu que vous vous déplacez chez les gens
  • 100% des revenus pour vous, n’étant lié à aucun contrat
  • Une tarification plus élevée compte tenu du déplacement (généralement 30€ de plus en moyenne)

 

Mais les points négatifs ne sont pas des moindres et en rebuteront surement certains :

 

  • Le transport du matériel : la table, à elle seule, pèse entre 14 et 20kg et est très encombrante. Rajoutez-y un sac pour transporter les serviettes et les huiles et le fait de devoir traverser la ville, et/ou monter les étages d’un immeuble… Il vous faudra être en forme !

 

  • Les soucis de circulation et de parking qui, si vous êtes dans une grande agglomération, vous feront faire quelques cheveux blancs !

 

  • Le fait de vous retrouver chez des particuliers que vous ne connaissez pas, ce qui peut être un peu anxiogène quand vous n’avez pas l’habitude.

 

Conclusion

 

Les lieux où pratiquer le massage sont nombreux. Je vous ai présenté les principaux, mais la liste n’est pas exhaustive.

Je ne peux que vous encourager à multiplier les expériences afin de trouver la solution qui vous convient le mieux.

Il est primordial d’avoir la plus grande flexibilité afin de ne rater aucune opportunité. Le meilleur des choix pour vous ne sera peut-être pas celui que vous ferez en premier !

Etre mobile, disponible, réactif, faire preuve d’initiative, d’imagination et savoir s’adapter à chaque situation.

Pour vous donner un exemple, il m’est arrivé de manquer des occasions de masser à cause du simple fait de ne pas avoir de solution de paiement par carte bancaire.

J’ai donc immédiatement cherché une solution et j’ai pallié à ce manque.

D’ailleurs si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous invite vivement à franchir le cap du terminal CB nomade. Vous pourrez n’importe où, n’importe quand, vendre vos prestations à l’aide d’un simple petit lecteur de carte bancaire et votre smartphone (relié en Bluetooth).

Je vous mets un lien vers le site sur lequel j’ai fait l’acquisition du mien : si vous utilisez ce lien, vous aurez une réduction de 50€ sur l’achat de votre terminal.

Une fois acheté, il n’y a aucun abonnement. Juste une commission de 1.75% sur chaque transaction bancaire (1.05€ de commission pour une prestation à 60€).

paiement CB

 

 

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR PLUS D’INFORMATIONS =>

 

 

 

Apprendre à masser est à la portée de tous et les lieux où pratiquer le massage sont tout autour de vous.

Vous pouvez, avec la maîtrise d’un seul massage, d’une seule partie du corps, vous lancer dans l’aventure et déjà générer vos premiers revenus.

Les seuls obstacles sont dans votre tête et vos seules limites sont celles que vous vous imposez.

Il ne tient qu’à vous, maintenant, de faire le premier pas.

Alors qu’attendez-vous ?

Belle vie à tous !

 

 

 

 

 

 

D'autres articles :
Le massage balinais Le massage balinais a été le premier massage que j’ai étudié. Ma formatrice m’avait dit à l’époque que pour une entame de cursus, ce n’était pas le pl...
Pourquoi le développement personnel ? Comme vous peut-être qui attaquez la lecture de cet article, j’étais très sceptique lorsqu’on me parlait de développement personnel. Immédiatement,...
La clientèle en massage Introduction Pratiquer le massage en tant que professionnel est une activité enrichissante et épanouissante que je conseille à tous ceux qui voudrait...

Leave A Response

* Denotes Required Field