Sommaire : masquer

Nous vivons actuellement une situation inédite pour notre génération.

Des événements hors normes qui ont entraîné pour l’ensemble de la population des mesures drastiques et contraignantes.

Les déplacements et les interactions directes sont limités à leur stricte minimum afin d’endiguer la propagation du virus.

Et si l’on pensait, peut-être naïvement, que lors du dernier déconfinement nous étions plus ou moins sorti d’affaire, force est de constater que ce n’est pas le cas et qu’il va falloir vivre avec cette situation particulière pendant encore plusieurs mois.

Ces mesures sont indiscutables, nécessaires et il en va de notre responsabilité de participer à l’effort collectif et à la solidarité nationale.

Pour certains, l’impact du confinement forcé se limite juste à la restriction de déplacement.

L’état devrait couvrir une grande partie des pertes salariales et les entreprises mettent en place (quand cela est possible), des solutions de télétravail.

Ceux qui se sentent épanouis dans leur activité professionnelle, n’ont finalement (à quelques exceptions près) qu’à respecter les consignes, prendre leur mal en patience, et serrer les dents jusqu’à la fin de cette crise sans précédent.

Mais pour d’autres, les choses sont différentes.

  • Pour ceux qui avaient pour projet de débuter une reconversion professionnelle, ou qui viennent à peine de la commencer
  • Pour les professionnels indépendants fraichement installés
  • Pour ceux dont l’activité entrepreneuriale est leur principale (voire seule) source de revenus, surtout lorsque cette activité est basée sur le contact avec la clientèle comme dans le massage bien-être.

Ces activités de promiscuité sont donc de nouveau provisoirement « interdites », au même titre que beaucoup d’autres.

Et cet arrêt brutal peut être source d’anxiété :

  • Un projet de reconversion stoppé dans son élan.
  • Des rendez-vous durement gagnés qui s’annulent en masse, les revenus qui s’effondrent …
  • Tout le travail de prospection et de fidélisation semblant réduit à néant en quelques jours.

Le premier confinement du à la COVID 19 a été révélateur de la nature profonde des gens.

  • Certains abandonnent leurs beaux projets de nouvelle carrière, quand d’autres profitent de ce temps pour s’y préparer
  • Certains s’effondrent quand d’autres tirent des enseignements de ce qu’ils sont en train de vivre pour en ressortir plus forts.
  • Certains cherchent des responsables et se lamentent quand d’autres sont en quête de solutions et mettent à profit cette période particulière.

Je le martèle à chacun de mes élèves : Devenir masseur (euse) bien-être, c’est devenir chef d’entreprise, entrepreneur(e).

Les hauts et les bas, les succès et les échecs rythment la vie économique de toute entité commerciale, quel que soit son domaine d’activité.

La véritable réussite d’une entreprise ne se mesure pas en coup d’éclats ou en succès ponctuels, mais bien dans sa capacité à tenir bon en période de tempête et à se relever plus fort.

Ce n’est pas la première crise que je traverse depuis mes débuts dans le massage bien-être.

Il y a près d’un an et demi, on m’a diagnostiqué plusieurs arthropathies, aux épaules et aux cervicales.

Compte tenu de la situation, je ne pouvais plus honorer certains de mes contrats.

Les douleurs m’empêchaient de réaliser plusieurs massages par jour, mon chiffre d’affaire a commencé à décliner de manière dramatique.

A part me gaver d’anti-inflammatoires et d’antalgiques qui auraient ruiné ma santé, peu de solutions s’offraient à moi.

Cependant je n’ai pu me résoudre à retourner à mon ancienne vie de salarié et je me suis mis en quête de solutions pour garder mon indépendance, sans quitter mon domaine d’activité que j’affectionne tant.

Cela ne s’est pas fait sans peine, ni sans stress.

Mais l’expérience acquise et les actions mises en place à cette époque, m’ont permis de traverser le premier confinement sans trop de dommage et d’affronter cette nouvelle épreuve qui débute avec beaucoup plus de sérénité.

Dans cet article je vous propose de vous partager un peu de mon expérience sur le sujet et répondre à certaines questions que, peut-être, vous vous posez, selon votre situation personnelle.

Vous vouliez (ou venez de) vous reconvertir dans le massage bien-être

Soyons réalistes, même dans les perspectives les plus optimistes, les écoles de massage en présentiel ne réouvriront par leurs portes avant plusieurs mois.

Cela étant dit, vous n’êtes pas démunis. Quelle que soit votre situation vous pouvez encore travailler à votre reconversion.

Selon que vous soyez confiné(e) seul(e) chez vous ou non, vous pouvez :

  • Travailler les massages que vous maitrisez déjà (il est très important de pratiquer régulièrement afin d’affiner sa technique et ne pas oublier les protocoles)
  • Commencer à réfléchir à votre stratégie commerciale

J’ai créé déjà pas mal de ressources gratuites qui vous permettront de faire vos premiers pas dans ce nouvel univers professionnel et vous trouverez de nombreuses infos dans divers articles du blog, ainsi que dans 2 formations gratuites que vous retrouverez ICI (pour découvrir le massage pro) et LA (pour un préparer le lancement commercial de votre activité).

Vous êtes déjà en activité, pouvez-vous continuer à travailler, même avec les plus grandes précautions ?

La réponse est courte est sans ambiguïté : NON, en aucun cas.

Ce virus est hautement transmissible, reste actifs plusieurs heures même sur un support non vivant (comme le textile ou autre).

Le nombre de « porteurs sains » du virus (et donc potentiellement vecteurs de transmission) est certainement beaucoup plus élevé que le nombre d’infectés annoncé dans les médias.

Une fois porteur du virus, même sans symptôme, vous pouvez rester contagieux de 7 à 15 jours après votre contamination.

Vous risquez au mieux d’être contaminé et au pire de transmettre le virus à d’autres personnes.

J’ai des annulations de pour mes massages déjà programmés, comment faire pour minimiser l’impact sur mon activité ?

Je ne vais pas vous raconter d’histoire, ça ne va pas être de la tarte. Pour autant des solutions sont possibles :

Vérifiez votre éligibilité aux aide de l’état

La première chose est que les aides de l’état aux entreprises devraient être réactivées. Si les conditions sont les mêmes, vous serez éligible si votre CA a baissé d’au moins 70% par rapport à la même date N-1 (l’année d’avant donc).

Si vous rentrez dans ce cas, je vous invite de vous renseigner à ce sujet et vous rapprocher des autorités compétentes afin de bénéficier de cette aide.

Les bons de massage en pré-paiement

Vous pouvez proposer un bon pour un massage à tarif réduit aux personnes qui avaient réservé durant cette période de confinement (avec prépaiement)

Certes le massage sera un petit peu moins rentable, mais cela vous permettra de générer un peu de trésorerie immédiatement.

Reprogrammer directement un rendez-vous

Cela peut vous donner une opportunité de reprendre contact avec votre client, mais compte tenu des circonstances actuelles, difficile de dire quand la vie reprendra son cours normal. (Comptez un minimum de 4 à 6 semaines dans les projections les plus optimistes).

Récupérer les coordonnées de ceux qui avaient réservé (le mail de préférence) afin de pouvoir l’intégrer à votre fichier client.

Si cette personne à réservé une séance chez vous, c’est qu’elle est susceptible de recommencer. Avoir un moyen de communiquer avec elle maximisera les chances d’une réservation future.

Optimisez votre budget

Hors du cadre de l’activité de massage bien-être, il peut être intéressant de profiter de cette période pour faire un point sur vos dépenses mensuelles et vos droits à des aides de l’Etat.

Pour les dépenses :

  • Un abonnement à une salle de sport à laquelle vous n’allez jamais
  • Une assurance pour un mobile que vous n’avez plus (expérience vécue personnellement)
  • Un abonnement à un bouquet de chaine TV ou à un service que vous n’utilisez jamais ou très peu
  • Un forfait box internet ou téléphone que vous pouvez baisser
  • Des assurances habitation ou professionnelle que vous pouvez trouver moins chères
  • Des fournisseurs d’énergie qui proposent des contrats plus intéressants.

Autant d’éléments à vérifier qui pourront peut-être vous permettre de faire des économies immédiatement (et par la suite également).

Pour les aides auxquelles vous avez peut-être droit :

Beaucoup de personnes sont éligibles à certaines allocations comme le RSA d’activité (ex prime d’activité) et n’en ont jamais fait la demande.

Cela vaut également le coup de faire (ou refaire) quelques simulations, sur les diverses aides (comme les APL également) et voir si vous ne pouvez pas bénéficier d’un petit coup de pouce. (Surtout si la crise actuelle a modifié les ressources mensuelles de votre foyer).

La COVID 19 a stoppé mon activité de massage bien-être, comment utiliser ce temps d’inactivité ?

Travailler à maintenir la qualité de vos prestations, voire les enrichir :

Retravailler ses fondamentaux :

Les protocoles que l’on ne pratique pas souvent, faire de l’exercice pour garder son endurance et ne pas se retrouver rouillé quand la vie reprendra son cours normal.

Créer de nouveaux protocoles « fusions » ou « signatures »

En associant diverses techniques que vous maîtrisez pour pouvoir proposer une nouvelle prestation originale lorsque vous reprendrez votre activité.

Travaillez à l’optimisation et l’enrichissement de votre entreprise

  • Retravailler (ou créer) vos outils de communication (logos, cartes de visites, page sur les réseaux sociaux …)
  • Mettre en place des stratégies pour la reprise de votre activité (veille concurrentielle, listage des entreprises et instituts à contacter, recherche de partenariat)

Retour sur expérience : ce que j’ai mis en place et qui me permet d’affronter aujourd’hui cette crise plus sereinement

2 outils majeurs de mon entreprise : mon site internet et ma liste email.

Mes mésaventures articulaires m’ont fait assez rapidement prendre conscience que je ne devais pas mettre tous mes œufs dans le même panier.

Ne pouvant plus assurer physiquement un rendement suffisant pour m’assurer un confort de vie satisfaisant, je me suis diversifié dans le blogging, la formation, le coaching et l’écriture d’ouvrages relatifs au massage professionnel.

Outre le fait de donner une visibilité accrue à mon activité de masseur bien-être (mon blog reçoit plusieurs milliers de visiteurs par mois), cela m’a permis de me constituer une liste de personnes intéressées par mes services de masseur et/ou de coach, ce qui me permet de pallier le déficit d’activité et de survivre en ces temps difficiles.

Internet regorge de solutions pour enrichir votre activité, à tous les niveaux !

Pour ma part, j’ai 3 sources de revenus supplémentaires, lié au massage bien-être, grâce au web.

Mais cela ne s’arrête pas là.

Je réfléchis en permanence à d’autres actions, d’autres projets, des partenariats, continuellement.

Il est important de se remettre en question, d’avoir une vision à long terme, de ne pas se satisfaire d’une situation confortable.

Rien n’est acquis. Il faut avancer, mettre des actions en place, innover et évidemment ne pas se décourager.

Préserver sa santé mentale et physique

Cette période d’inactivité forcée peut avoir un autre effet pernicieux.

Manque d’exposition au soleil, manque d’activité physique, surexposition à des informations anxiogènes, ruminations.

Plus d’emploi du temps à respecter alors on se couche plus tard, on se lève plus tard, on prend moins soin de soi.

Le moral s’étiole peu à peu et on sombre dans l’apathie et la résignation.

Il est important de garder à l’esprit que cette période, aussi dramatique soit-elle, se terminera un jour.

Mon intention n’est absolument pas de juger qui que ce soit. Nous vivons tous ces évènements de manière différente.

Entre une personne qui est tranquillement installée à la campagne avec un jardin immense, une autre enfermée dans un 40m2 en plein centre-ville (c’est moi ça), et une autre qui est bloquée avec ses 3 enfants dans un petit appartement, la réalité du confinement sera totalement différente.

La première chose est de ne pas se culpabiliser.

Vous avez le droit de relâcher la pression et de vous laisser aller.

Même si, peut-être, vous voyez partout sur les réseaux sociaux des personnes semblant être ultra productives, vantant une hygiène de vie et une hyperactivité quotidienne, la plupart du temps c’est de la mise en scène.

Eux aussi sont inquiets, eux aussi sont dépassés par les évènements, eux aussi ont peut-être des gosses qui leur mènent la vie dure et eux aussi ont des moments de flottement où ils passent des heures à regarder la télé en mangeant des chips.

Cela étant dit, il est important de garder un minimum le contrôle et de conserver à l’esprit les objectifs et projets qui nous tiennent à cœur.

Le fait d’être confiné chez soi est certes déplaisant, frustrant et compliqué, mais ça peut également être le moment où jamais d’utiliser ce temps, qui nous manque trop souvent dans la vie de tous les jours, pour avancer de manière décisive sur des projets bien précis.

Mettre des habitudes en place pour préparer un retour à la vie quotidienne sur de nouvelles bases.

Avoir un plan, un objectif peut vous donner un but, structurer vos journées et éloigner les pensées négatives et les ruminations.

Et puis qui sait, peut-être que cette période de crise mortifère sera le berceau d’un nouvel élan pour votre vie.

Ce que je peux faire pour vous :

Depuis près de 3 ans j’écris des livres et je crée des programmes sur le massage et la professionnalisation dans le massage bien-être, ainsi que sur le développement commercial de l’activité.

Mon catalogue est maintenant bien fourni et il couvre la quasi-intégralité de l’univers du massage :

Si vous désirez apprendre à masser pour votre vie personnelle :

Si vous êtes intéressé par une reconversion dans le massage professionnel :

Si vous êtes déjà installé et que vous voulez développer votre activité :

Si vous voulez apprendre à utiliser internet pour améliorer vos résultats et diversifier votre activité

J’ai lancé très récemment un nouveau blog (praticiensureweb.fr) qui traite de l‘utilisation d’internet pour le développement de l’activité de praticien bien-être, coach et thérapeute

J’essaye d’y publier régulièrement de nouveaux articles et je suis actuellement en pleine production de programmes qui vous apprendront à faire ce que j’ai moi même mis en place pour mon activité avec Massage Lazarus.

Comment reprendre massage bien-être après le confinement ?

Même s’il est difficile de savoir une date précise, dans quelques semaines, le confinement prendra fin.

Cependant, nous savons déjà d’expérience que la vie ne reprendra pas complètement son cours normal, au moins jusqu’à la mise sur le marché d’un vaccin efficace et sure pour la population.

Alors, que faire ?

Tout laisser tomber et changer de voie ?

Attendre la fin de la crise pour recommencer à travailler ?

Se lamenter sur les réseaux sociaux en critiquant la mondialisation, le gouvernement, la police et les pangolins ?

Pas vraiment.

S’adapter est la clef.

Quels que soit les objectifs que l’on se fixe dans la vie, rares sont ceux que l’on atteint en suivant une ligne droite.

Il y a des imprévus avec lesquels il faut composer, il y a des ajustements à effectuer, de nouvelles méthodes à développer pour nous permettre de franchir les obstacles afin d’atteindre notre but.

L’état précis de la situation :

  • Une fois le confinement terminée, il sera légalement possible de reprendre l’activité de massage bien-être.
  • On connait maintenant très bien les modes de transmission et les moyens de limiter au maximum la contamination et la propagation du virus.
  • Les clients ont déjà commencé à apprendre à vivre avec la COVID 19.

Il va donc falloir faire preuve de flexibilité et de créativité pour mettre en place des solutions afin de reprendre (ou débuter) son activité dans de bonnes conditions et en toute sécurité.

Concrètement, c’est l’ensemble du parcours commercial qui est perturbé par la situation actuelle.

  • Les sites de référencement des praticiens bien-être (comme Balinéa, Groupon et consors) sont actuellement fermés
  • La prospection physique est compliquée compte tenu des restrictions de déplacement et des nombreux sites potentiellement partenaires (centres de bien-être, hôtels …) qui sont fermés.
  • L’accueil des clients qui, compte tenu de la situation sanitaire, va demander un certain nombre de précautions et protocoles à mettre en place.

Certaines fédérations (notamment la FFMBE et de celle de Shiatsu) avaient émis des prérogatives et recommandations lors du premier confinement afin de pouvoir reprendre son activité dans des conditions de sécurité optimales.

J’ai donc repris ces diverses informations, y ai ajouté mes propres réflexions et vous en ai fait un petit condensé des bonnes pratiques à suivre pour la reprise de votre activité.

Protocoles sanitaire pour le massage bien-être lié a la COVID-19 :

Au moment de la réservation :

Pour l’organisation de votre agenda de prise de rendez-vous, faites en sorte qu’il n’y ait pas d’utilisation de la salle d’attente, ni de croisement des clients.

Pour cela, il est nécessaire de respecter 30 à 45 mn de battement entre chaque séances.

Informez vos clients des mesures prises : en amont (sur votre site internet), durant la prise de rendez-vous et à l’accueil (notice, affiche…)

Consignes à donner au client :

• Port d’un masque obligatoire (demander au receveur de venir avec le sien ou avoir un stock pour sa clientèle),

• Apporter son stylo (en cas de règlement par chèque),

• Pas d’accompagnant à l’intérieur, sauf si le client est mineur.

‍Personnes à risque pour lesquelles il est préférable de refuser les prestations de massage :

  • Personnes ayant ressenti des symptômes fébriles dans les jours précédents la séance,
  • Personnes âgées de 70 ans et plus
  • Antécédents cardiovasculaires (hypertension artérielle, accident vasculaire cérébral ou coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade III ou IV)
  • Diabète insulinodépendant non équilibré ou compliqué, cirrhose stade B
  • Pathologie chronique respiratoire
  • Insuffisance rénale chronique dialysée
  • Immunodépression
  • Cancer sous traitement
  • Obésité morbide (IMC > 40)

Durant la présence du client :

  • Ne pas serrer la main.
  • Demander à vos clients de se laver les mains dès l’entrée dans le cabinet ou la salle d’attente.
  • Inviter vos clients à éviter de toucher inutilement les objets et l’environnement.
  • Indiquer un lieu de déshabillage et un support pour poser les vêtements.

Pour le praticien :

  • Lavage des mains : en arrivant au cabinet, au moins toutes les heures, avant et après chaque séance.
  • Protection  du visage : éviter de se toucher le visage, utiliser un masque , régulièrement changé (ou nettoyé), possibilité de port de visière.  
  • Tenue  de travail : avoir une tenue spécifique pour travailler dans le  cabinet, et faire si possible un sas de déshabillement avant de rentrer  chez soi ou avoir des blouses à usage journalier pour éviter de transporter les microbes chez soi et éventuellement mettre une charlotte sur vos cheveux.

‍Mesures barrière en cabinet

  • Mettre du gel hydroalcoolique à la disposition du receveur à utiliser à son arrivée et à son départ.
  • Vider la salle d’attente des objets et meubles inutiles, ainsi que des magazines, flyers et publicités.
  • Construire un parcours sécurisé pour le client, qui ne passe que par des zones et ameublements facilement désinfectables.
  • Changement des protections (serviettes, draps d’examen jetables…) entre chaque séance.
  • Mettre une alèse imperméable (désinfectable) sur le futon ou la table.
  • Désinfection de la table de massage, avec un soin particulier pour la têtière (utiliser un produit désinfectant et fongicide de qualité médicale, même si vous utilisez des draps jetables).
  • Lavage du linge à plus de 60°, en cycle long (plus de 60 mn).
  • Gestion sécurisée des déchets du cabinet (masques, housses jetables) et séparer rigoureusement les fluxs linge propre / linge sale.
  • Aération de la pièce de travail après chaque séance.
  • Ménage chaque soir.

Durant le massage :

  • Comme d’habitude, le praticien se lave les mains et les avant-bras, scrupuleusement, juste avant le massage, puis juste après.
  • Le client conserve son masque durant tout le massage, y compris lorsque son visage est face têtière ou trou de table.
  • Éviter les mouvements conduisant le praticien à réduire la distance entre sa tête et le client (mobilisation corporelle corps à corps et tout geste trop technique).
  • Ne pas masser la tête et le visage.
  • Possibilité d’utiliser des gants jetables pour masser.

Après le massage :

  • S’assurer d’avoir le numéro de téléphone du client, pour pouvoir le prévenir si besoin de remonter une chaîne de transmission du virus.
  • Demander au client de prévenir s’il tombe malade ultérieurement.

Comment gérer le surcoût de ces mesures et l’après crise du Covid-19 ?

Il est évident que tout ceci n’est pas gratuit.

Entre le matériel dont il faut faire l’acquisition (masques, produits désinfectants) et le temps supplémentaire pris pour désinfecter les espaces de soins, cela nécessitera un investissement supplémentaire de votre part.

Libre à vous de moduler les tarifs de vos prestations (ou pas) afin d’absorber ces frais. Le tout étant de bien en informer vos clients, la transparence est toujours le meilleur choix.

Garder son objectif en tête et faire preuve de flexibilité.

A ce jour, personne ne peut dire avec certitude ce que nous réserve les prochaines semaines, les prochains mois.

Ce qui est certain en revanche, c’est qu’un jour la vie reprendra son cours normal.

Comme je vous l’ai déjà dit, la réussite d’une entreprise ne se mesure pas à des succès ponctuels, mais à sa capacité à s’adapter et survivre en temps de crise.

C’est une période stressante, et l’on a vite fait de perdre sa lucidité, se laisser submerger par ses émotions.

Il est donc important d’essayer de rester rationnel et de réfléchir à des stratégies pour le développement de son activité malgré ces conditions particulières.

Je vous ai déjà présenté quelques pistes de réflexion à ce sujet, mais dans l’absolu, il y a un schéma simple à suivre :

  • Identifier les blocages / problèmes dus à la situation
  • Réfléchir à des solutions et protocoles les solutionnant
  • Les mettre en place
  • Analyser vos résultats
  • Confirmer / ajuster les solutions / en trouver des plus efficaces.

Ce schéma est à appliquer à chacune des facettes de votre activité :

  • Comment trouver des clients
  • Comment leur proposer vos services
  • Comment garantir leur satisfaction
  • Comment améliorer votre relation clientèle

Tout ce travail de réflexion et de mise en application vous permettra de reprendre le contrôle sur les évènements et de ne plus en être spectateur.

Ainsi, une fois la crise passée vous en sortirez plus fort, plus confiant et plus serein.

D’autres articles qui pourront vous intéresser :

    10 Répondre à "COVID 19 et massage bien-être"

    • christophe

      Bonjour Nicolas
      A tout hasard la réduction est elle toujours d’actualité ?
      J’ai bien vu que la date est passée mais comme nous sommes toujours en confinement jusqu’à ???

    • Emmanuelle

      Hello Nicolas
      Merci et bravo pour la qualité de ton blog, inspirant, drôle et toujours très bien écrit !
      Je te souhaite que cette période de confinement soit le terreau de belles et enrichissantes idées 🙂

      • Lazarus

        Merci pour ce gentil message ! 🙂

    • Barranco

      Bonjour,
      Je suis intéressée par l’atelier clés en mains et je souhaite avoir une précision sur le prix. Est ce que 99€ est le prix avant la réduction que vous proposez dans ce contexte particulier que nous vivons actuellement ?
      Merci pour votre retour,
      Séverine

      • Lazarus

        Bonjour Severine,

        Absolument, c’est le prix avant la réduction. Avec le code promo, il sera donc à moitié prix.

        Je vous remercie de votre confiance.

    • perrot marina

      Merci Nicolas!
      tes messages sont toujours supers et adaptés! bravo pour ton accompagnement professionnel!

      • Lazarus

        Merci Marina ! Ravi d’avoir pu t’aider à avancer sur tes projets !

    • leila

      Merci beaucoup pour ton message, je n’en suis pas encore à un projet professionnel dans le massage mais je pense prendre ta formation au massage du dos et visage. Merci encore

    • Lazarus

      Bonjour Leila et merci de ton gentil message.

      Je suis dans le sud, mais je n’organise pas de session en présentiel, mes programmes sont uniquement en ligne.

      On peut éventuellement convenir d’un entretien pour discuter de ton projet pour trouver la solution la plus adapté à ton profil.

      Prend soin de toi également et à bientôt !

      Nicolas

    • leila

      Bonjour Nicolas,
      Tout d’abord merci infiniment pour ta générosité, ton honnêteté et ton professionnalisme.
      Je suis seule actuellement je ne te peux donc pas m’exercer mais je m’intéresse aux massages.
      Peux tu me rappeler ou tu es car j’aurai voulu suivre un atelier avec toi quand le contexte le permettra. Merci et prends soin de toi et des tiens

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.