A propos

Ce blog a plusieurs objectifs :

  • Le premier est de vous présenter le métier de masseur(se) bien-être avec le maximum d’objectivité.

Lorsque j’ai commencé mes premières recherches sur le métier, j’ai eu toute les difficultés du monde à trouver des informations claires et pertinentes sur le métier.

Le fourre-tout désorganisé qu’est internet nous fait perdre un temps énorme et précieux afin de répondre parfois à des questions toutes simples : Quel salaire peut-on espérer dans le massage ? Comment choisir sa formation ? Quel massage apprendre pour se lancer ? …

C’est de cette cruelle absence d’un endroit où l’on pourrait trouver les réponses à ce genre de questions qu’est né l’idée de la création de massagelazarus.fr (Que je nomme généralement « Lazarus », car c’est plus court, c’est plus facile à dire et puis parce que je fais un peu ce que je veux ! 🙂  ).

  • Le deuxième est d’aider ceux qui le désire à franchir le cap et de se lancer dans l’aventure du massage professionnel.

Au fil de ma carrière de masseur, je me suis peu à peu tourné vers l’encadrement d’atelier afin d’initier les amateurs désirant apprendre des techniques plus complexes, des protocoles plus complets et de profiter des bienfaits du massage dans leurs vies de tous les jours.

Dans le même temps, je proposais sur le blog des formations vidéos, en ligne, qui avaient pour but de permettre d’apprendre à masser, sans bouger de chez soi (et à moindre frais).

Mais très vite, je me suis rendu compte que la majorité des personnes venant à ces ateliers avaient dans l’idée, un jour ou l’autre, de se reconvertir professionnellement dans le massage bien-être.

D’autre part, 100% des messages que je recevais via le blog, des questions portant sur mes formations, concernaient là encore le massage professionnel.

C’est ainsi que je me suis détaché du massage amateur et que j’ai axé l’intégralité de Lazarus sur la partie professionnelle du massage bien-être.

 

  • Le troisième est d’aider les professionnels du massage, déjà installés ou en devenir, à développer leur activité en utilisant, entre autres choses, les moyens modernes de communications.

Lorsque j’ai débuté ce blog, je n’avais aucune idée de ce dans quoi j’étais en train de me lancer.

Nous avons tous dans la tête l’image du blog comme un recueil de billets d’humeur, des articles s’empilant les uns sur les autres et qui, avec le temps, arrive à une certaine visibilité sur les moteurs de recherche tel que Google.

C’était vrai il y a 10 ans.

Depuis du chemin a été parcouru… beaucoup de chemin. Et arriver à donner de la visibilité à un blog et ce, quel que soit son sujet, demande de multiples compétences dans des secteurs très variés.

C’est ainsi que j’en suis arrivé suivre des formations en webmarketing, en SEO (référencement naturel), en publicité digital, à apprendre à me servir de logiciel de retouches d’images, de montage vidéo, à me servir professionnellement des réseaux sociaux….

Autant de compétences qui ont totalement révolutionné ma vision de la communication autour de mon activité principale, celle du massage bien-être.

Et c’est toutes ces expériences, tout ce savoir-faire acquis, que je propose à travers des contenus gratuits et des programmes avancés au sein de Lazarus.

 

Vous pouvez suivre la formation gratuite que je propose sur le blog en cliquant ICI

 

QUI SUIS-JE ?

 

Après une jeunesse riche en voyages, péripéties et excès de tous genres (que je vous raconterai peut-être un jour), je pensais avoir trouvé une certaine forme de stabilité professionnelle et personnelle dans une carrière de manager dans l’hôtellerie.

Un salaire convenable, un emploi du temps bien (trop) rempli…

J’exerçais ce poste depuis plusieurs années en France et à l’étranger quand il m’a été proposé d’encadrer le lancement d’un nouvel hôtel sur la côte bleue.

Comme à mon habitude, je n’ai pas ménagé mes efforts en travaillant 15 heures par jour et 7 jours sur 7 sur ce projet pendant plus d’un an.

Le lancement fut un succès total, le taux de remplissage et satisfaction client au beau fixe. Pour autant, au fur et à mesure de l’exploitation de cet établissement j’ai senti peu à peu mes forces m’abandonner, mon moral s’effondrer jusqu’à ne presque plus arriver à sortir de mon lit.

Surmenage, burn-out, sont des mots qui sont rentré dans le langage courant. Que l’on soit actif ou sans emploi, salarié ou entrepreneur, ces états prennent diverses formes selon les personnes, leurs caractères, leurs situations, mais touchent tout le monde à un moment donné de leur vie.

Cette impression de ne pas avoir le travail ou la vie dont on rêvait. De voir les années défiler et son existence nous échapper…

Sans oublier les accidents de parcours, les mauvaises rencontres, tout ces impondérables de la vie qui nous entraînent parfois sur des chemins difficiles, nous paraissant sans issus et qui laissent des cicatrices…

C’est exactement ce qu’il s’est passé pour moi. Quelques mésaventures successives et un rythme de vie effréné m’ont amené d’une situation professionnelle stable et rémunératrice, à quitter mon travail pour raison de santé et à me retrouver sans domicile pendant près d’un an. J’ai touché le fond.

Après des mois d’errance j’ai décidé de reprendre ma vie en main, et le massage à été le premier pas vers la reconquête d’une vie sereine et épanouie.

J’ai effectué des formations dans une école de massage afin de maîtriser plusieurs techniques, et je vis maintenant de ma passion. Cela m’a redonné confiance en moi, le goût d’entreprendre et du challenge et a contribué à l’amélioration de mes relations amicales et intimes.

Au cours de mes années de pratique en tant que masseur et formateur, j’ai fait le constat que beaucoup de personnes aimeraient savoir masser. Certains pour leur propre épanouissement ou dans leur vie personnelle, d’autres pour en faire un métier.

Pour autant peu de gens peuvent dépenser 400€ pour apprendre un seul massage et consacrer plusieurs jours consécutifs pour assister aux cessions de formations.

D’autres ont franchi le cap et ce sont lancés mais se retrouve démuni face à la concurrence. Un carnet de rendez-vous qui ne se rempli pas, une motivation qui s’érode pour tout simplement baisser les bras.

Ayant également vécu dans ma chair certaines difficultés, erreurs de parcours, mon expérience pourra peut-être aider certains à trouver un peu d’espoir, des outils ou encore un chemin qui leur convient pour reprendre le contrôle sur leur vie.

Je m’efforce à ce que ce coin du net soit un espace positif où chacun pourra y trouver quelque chose de bénéfique. Je reste à votre écoute pour toutes suggestions d’articles, de thèmes à aborder et critiques (constructives) via le mail disponible via la page de Contact.

 

Belle vie à tous.

dilpome anatomie