Qui n’a pas pensé un jour à changer de vie ?

Tout plaquer. Amis, travail, famille peut-être même, et tout recommencer.

Les différentes étapes qui composent une vie dans la société moderne, sont les rouages d’une machine bien huilée et une fois adulte, on se retrouve parfois, à son insu, à arpenter un chemin bien éloigné de celui de ses rêves originels.

Nous sommes happés tout d’abord par l’école puis les études, ensuite la carrière, le couple, les enfants, leur éducation, … Le temps passe vite et il est difficile de rester à l’écoute de ce que l’on veut vraiment pour sa vie.

Puis un jour, survient ce sentiment de s’éveiller d’une longue nuit, un peu groggy, et on contemple sa vie actuelle avec une sensation d’incompréhension et de regret.

Ces projets d’avenir, de familles, de voyages, de liberté, d’entreprise ou bien d’autres choses encore, qui nous tenaient tant à cœur se sont dissous au fil du temps dans la réalité de la vie et de la routine quotidienne.

Parfois le désir de changer de vie est fugace, il survient dans un moment de doute ou une période difficile. Parfois, il est persistant et résonne dans votre tête comme un acouphène qui s’amplifie jusqu’à assourdir votre esprit et devenir une obsession.

La pression sociale, familiale, la concurrence permanente entre les gens (qu’elle soit professionnelle ou pas), la peur de manquer ou de l’échec, nous poussent à vouloir être le meilleur pour atteindre une place plus importante sur le podium du marketing personnel.

Une meilleure position sociale, un meilleur revenu …

Une consommation effrénée pour avoir une voiture, un téléviseur, un téléphone, toujours plus récents, toujours plus performants.

Cumuler les conquêtes amoureuses pour combler un vide, une peur, et pouvoir afficher l’image factice d’une vie remplie et abondante.

Chaque cas est différent et il y en a autant qu’il y a d’individus distincts.

Mais tous ces éléments tendent à nous écarter de nos envies, de nos besoins propres et profonds afin de nous conformer à l’image que nous voulons que les autres aient de nous.

On laisse tomber une carrière artistique pour rassurer ses parents, on arrête des études considérées comme farfelues par son entourage proche, on abandonne une passion jugée futile ou étrange, etc…

Autant de graines de regrets plantées dans votre inconscient dont les tiges croitront au long de votre vie, pour s’épanouir un beau jour en fleurs de remords au gré de déprimes saisonnières et autres déconvenues.

Cependant, changer de vie est une décision qui peut s’avérer lourde de conséquences pour soi et son entourage et il est important d’analyser tous les aspects de ce choix, les raisons, le timing, les objectifs.

Pour que cette décision qui doit marquer un tournant dans votre vie vous mène sur une ligne droite et définie, et pas directement dans le mur.

 

Changer de vie pour les bonnes raisons.

changer de vie

Durant quatre ans, j’ai voyagé dans le monde, vécu dans plusieurs pays et rencontré beaucoup d’expatriés.

 

J’ai été frappé par le nombre de personnes dont l’expatriation avait été motivée par ce désir de changer de vie.

Même si, pour certains, les projets étaient concrets et mûrement réfléchis, pour beaucoup d’autres (dont je faisais partie à l’époque) c’était juste une forme de fuite en avant.

 

  • On se dit que l’herbe est surement plus verte ailleurs

 

  • On accuse son environnement d’être la source de tous ses ennuis et on croit qu’en changer réglera tous ses problèmes

 

  • On pense que l’on va se réinventer une vie, une carrière, une histoire

 

Certes, je parle ici d’un changement géographique, mais cela est applicable à tous les autres aspects de la vie.

Une remise en question totale et une objectivité sans faille sur votre propre personne sont les deux premières choses INDISPENSABLES ET OBLIGATOIRES pour aborder votre changement de vie.

 

  • Voulez-vous changer de vie car vous faites face à une difficulté que vous avez peur d’affronter ?

Si vous ne surmontez pas cette peur, vous pourrez très bien la retrouver sur votre chemin et vous serez confronté à la même problématique.

 

  • Voulez-vous changer de vie car vous vous sentez mal dans votre travail, mal dans votre famille, mal avec vos amis (ou même les trois, qui sait ?)

Ces « mal-êtres » peuvent avoir beaucoup de causes et il est important, avant de penser à changer de vie, d’être CERTAINS qu’ils viennent de votre environnement et non de vous.

Une hypersensibilité mal appréhendée, des traumatismes, des blocages, … sont autant de bagages pesants que vous traînerez tout au long de votre vie et ce, où que vous viviez, quoi que vous fassiez comme travail et qui que vous fréquentiez.

 

  • Voulez-vous changez de vie après un évènement marquant de votre vie ?

Il est essentiel de savoir que les émotions ont un rôle clef dans les mécanismes de réflexion et de projection personnelle. Prendre des décisions radicales lorsque nous sommes encore sous leur influence n’est jamais une bonne idée.

 

Affronter vos peurs vous permettra d’augmenter votre confiance en vous et votre résistance aux obstacles.

Ne pas vous mentir et prendre le temps de la réflexion vous aidera à prendre les bonnes décisions au bon moment et ainsi axer votre nouvelle vie vers la voie qui vous correspond le mieux et de la meilleure des manières.

 

Changer de vie au bon moment et de la bonne façon.

 

Comme je l’ai abordé un peu plus haut, changer de vie peut être le résultat d’une prise de conscience soudaine. L’émotion brutale peut provoquer le déclic de décisions immédiates peu propices à la pérennité de cet ambitieux projet.

J’ai dans mes souvenirs l’exemple d’un couple que j’ai rencontré lors d’un vol vers la Nouvelle-Calédonie. Ils avaient tout quitté pour changer de vie et tenter l’aventure dans ce coin de la planète. Les eaux bleu turquoise, les lagons, le climat agréable, toutes ces représentations paradisiaques que l’on peut se faire de l’endroit et qui contrastent tellement avec le béton, la promiscuité, le monde des grandes agglomérations françaises…

Ils avaient rendu leur appartement et fait envoyer tous leurs meubles par un bateau qui devait mettre trois mois pour arriver à bon port.

Travaillant dans la restauration, ils étaient persuadés qu’ils trouveraient rapidement du travail et se feraient une nouvelle vie au soleil. Ils imaginaient un quotidien paisible, ponctué de moments de détentes, à siroter des cocktails dans des demis noix de coco, les doigts de pieds en éventail sur une plage de sable blanc.

Mais les choses furent bien différentes.

 

  • Le marché du travail, surtout pour les expatriés, est très compliqué
  • Vivre sur une petite île est très particulier, et pas forcément facile pour tout le monde
  • Les français continentaux (les Zoreilles comme ils nous appellent) ne sont pas toujours appréciés
  • Les plages de sable blanc sont certes accessibles, mais par bateau ou avion et à un prix pas du tout compétitif…

 

Bref, quelques mois plus tard, dans l’incapacité de trouver une situation viable et voyant leurs ressources fondre comme neige au soleil, le fiancé décida de repartir pour la France, perdant tout ce qu’il avait engagé au départ, ainsi que son couple, pour revenir à son ancienne vie.

Peut-être était-ce inévitable, peut-être pas. Mais une préparation et une réflexion plus abouties de ce périple l’auraient peut-être amené vers un autre épilogue.

Il y a forcément des coups du sort, des impondérables ou des évènements sur lesquels nous n’avons pas de prise, et il faut pourtant un jour se jeter à l’eau. Mais il est très important d’avoir en main un maximum de paramètres afin de maximiser les chances de réussite.

 

  • Ne vous précipitez pas

Pour ne pas vous laisser guider par les émotions, mais par la raison.

 

  • Réfléchissez en amont aux objections, aux problèmes éventuels et trouvez des solutions ou des contre-arguments

Cela vous évitera nombre de mauvaises surprises et vous préparera à argumenter vos choix face à vos détracteurs.

 

  • Prévoyez la viabilité (ressources financières) de votre projet « changer de vie » sur la durée

Cela contribuera à garder la disponibilité d’esprit nécessaire pour vous focaliser sur votre projet.

 

  • Établissez des objectifs à court, moyen et long termes

Cela vous permettra d’évaluer objectivement vos progrès et ainsi mettre en place les actions nécessaires au bon moment.

 

  • Prévoir un plan B

Cela rassurera votre entourage et vous-même, comme un filet de sécurité qui sera un soutien psychologique de poids durant les phases de doutes.

 

Conclusion

 

Tout le monde a pensé à un moment ou à un autre à changer de vie. Mais changer de vie n’est pas toujours la solution la plus pertinente.

Prendre le temps de se recentrer sur soi et diagnostiquer les causes réelles de ce désir de changement peut parfois vous faire vous rendre compte que le bonheur est à portée de main.

Pour ma part, j’ai dû faire le tour de la planète pendant des années avant de réaliser que j’étais mon propre bourreau. Et qu’au final les paysages, même les plus magnifiques deviennent monotones au fils des semaines, des mois et que la beauté se trouve partout, parfois même sous notre nez.

Mais les liens que nous tissons et cultivons avec les autres sont une source d’émotions permanentes et constamment renouvelée.

De cette constatation, le massage m’est apparu comme une évidence.

Loin de ces voyages et aventures qui, à l’époque, me paraissaient extraordinaires et par lesquels je pensais changer de vie, c’est par le massage qu’a débuté le vrai changement. Peut-être en sera-t-il de même pour vous, et un simple click peut-être votre premier pas.

Alors qu’attendez-vous ?

Belle vie à tous !

    5 Répondre à "Changer de vie"

    • Amandine

      Bonjour Nicolas. Tout d’abord, je souhaiterais te remercier chaleureusement et te féliciter pour ce superbe blog, assez inespéré je dois dire pour qqun comme moi qui souhaiterais se reconvertir dans le massage bien-être, monde inconnu pour moi à ce jour.
      Après plusieurs réorientations dans mes études, j’ai fini par trouver une voie satisfaisante et un métier convenable. Je gagne aujourd’hui bien ma vie, mais il y a un mais. Je m’ennuie considérablement. Je me suis toujours sentie en décalage avec la société qui nous demande de rentrer dans un moule et j’ai toujours redouté de « travailler ». Attention, je ne dis pas que je ne voulais pas faire qqch de ma vie. J’ai toujours été excellente dans mes études et je ne suis pas une fainéante. Mais bien plus qu’un métier, j’ai toujours été à la recherche d’une vocation, d’une activité vraie qui ferait le bien autour de moi; c’est d’ailleurs pourquoi j’ai commencé par des études de médecine que j’ai vite laissées tomber, parce que trop dures psychologiquement quand on voit les requins qui occupent les bancs. Bref, tout ça pour dire que l’insertion professionnelle a toujours été dure pour moi.
      Et voilà qu’il y a peu de temps, discutant avec une amie de ma éééééénième remise en question pro, de mon désir de vocation, de faire le bien… Osthéo? Kiné? Orthophoniste? Psy? Autant de métiers qui demandent de reprendre de longues études, impossible quand on a une vie de famille, un enfant et des charges… et c’est là qu’elle me propose « masseur »… tout d’abord, hermétique à cette proposition, moi masseuse?? Soudain un déclic, une porte s’ouvre et en qqs secondes c’est une révélation…c’était tellement éloigné de tout ce à quoi j’avais pensé! Elle venait de me sortir de se vortex de remises en question interminables qui durait depuis des années.

      Aujourd’hui, je sais enfin où je vais. Actuellement en CDD de 2 ans (contractuelle dans la fonction publique), je suis au tout début de ma reconversion que je compte mener en parallèle jusqu’au terme de mon CDD. Aucun risque financier, et un esprit libre de toute insécurité.

    • Marion

      Bonjour, je viens de découvrir votre blog cette nuit.
      Cet article particulièrement me parle beaucoup, je pense que toutes vos questions posées me permettent aujourd’hui de ne plus douter de ma passion et mes envies.
      Je vais tout faire et me donner entièrement pour exercer ce fabuleux métier que je désire depuis de nombreuses années.
      J’espère arriver à devenir auto entrepreneur par la suite.

      Merci pour votre blog, j’ai déjà presque tout lu au fil de la nuit…

      • Lazarus

        Merci beaucoup de votre retour Marion !

        Je ne peux que vous encourager à vivre vos rêves et tenter l’expérience ! Pour ma part, cela à changé ma vie. Je vous souhaite toute la réussite dans vos projets.

        A la rentrée, je vais orienter l’intégralité du Blog sur le côté professionnel du massage, donc restez connecté ! Vous aurez bientôt de quoi vous accompagner lors de vos nuits sans sommeil 😉

    • R. P.

      Merci Nicolas. Ce texte m’a beaucoup parlé, rappelé des souvenirs, ramené à l’esprit des choses essentielles.

      • Lazarus

        Ravi que l’article t’ai plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.