devenir masseur

Comment devenir masseur ?

Cette semaine, la réponse à la question comment devenir masseur professionnel ?

De plus en plus de personnes, peut-être même vous qui êtes en train de lire cet article, sont tentées de prendre leur indépendance professionnelle.

Et peut-être vous dites-vous que le massage fait partie des voies qui vous intéressent et vous aimeriez en faire un complément de revenu voire une activité à temps plein !

Je ne peux que comprendre cette réflexion, étant donné que j’ai été à votre place il y a quelques années.

Un boulot qui vous oppresse, un événement marquant dans votre vie qui vous fait vous remettre question. Vous avez de nouvelles interrogations au sujet du cadre de votre existence, de ce que vous voulez vraiment.

Vous arpentez des heures durant des sites, parlant du massage, du métier de masseur, des démarches à effectuer pour devenir masseur, mais vous êtes vite noyé sous un flot d’informations, fausses pour certaines, plus d’actualité pour d’autres.

Des questions vous trottent dans la tête :

  • Est-ce que le métier est fait pour moi ?
  • Dois-je déjà avoir des bases pour me lancer ?
  • Faut-il un diplôme pour devenir masseur?
  • Quel centre de formation choisir ?
  • Combien de massages dois-je connaître ?
  • Est-ce compliqué de se lancer ?
  • Quelles sont les formalités ?
  • Quel est le statut juridique ?
  • Puis-je commencer tout en gardant un travail ?
  • Combien vais-je gagner ?

 

Autant de questions dont vous harcèlerez Google, qui vous apportera certaines réponses, mais cette quête vous fera vous faire quelques cheveux blancs, tant les réponses sont nombreuses, contradictoires et parfois complètement à côté de la plaque, voire surréalistes!

Je vais essayer dans cet article de vous donner un maximum d’informations et de conseils. Ceux que j’aurais aimé trouver lorsque, comme vous à cet instant, j’ai commencé à envisager de me lancer et de devenir masseur.

 

Est-ce que je suis fait pour devenir masseur ?

 

devenir masseur

 

C’est une question importante à se poser dès le début. Et je dirais même qu’elle est LA question à laquelle vous devez connaître la réponse avant de continuer toute autre recherche !

Même si, nous le verrons un peu plus loin, il n’est pas difficile « légalement » de devenir masseur.

Mais le métier en lui-même, tout artifice de Zen, musique hypnotique et autres chakras mis de côté, est un métier de contact physique avec une clientèle que l’on ne choisit pas toujours.

J’ai écrit un article sur la clientèle du massage que je vous invite à lire pour vous en donner une idée plus précise. Devenir masseur implique que vous aurez parfois affaire à des personnes en souffrance psychologique, émotionnelle, physique et qu’il faut y être préparé.

Aucun jugement de valeur ici, mais chacun a sa propre sensibilité et elle peut parfois se trouver heurtée dans certaines situations. Le métier de masseur est un beau métier, et ces cas ne seront peut-être pas les plus nombreux, mais il n’est pas toujours facile et il me parait important d’en être conscient avant de se lancer.

Vous êtes toujours là ? Vous voulez en savoir plus et connaitre les prochaines étapes ? C’est en dessous que cela se passe ! 😀

 

Dois-je déjà avoir des bases pour me lancer dans une formation ?

 

A cette question je répondrais oui et non. (Non ne me remerciez pas, ça me fait plaisir) 😀

Non, car les centres de formations (ou formateurs indépendants, comme moi) vous apprennent les gestes, les postures, les protocoles …

Et oui, car les sessions de formations sont souvent (la plus grande majorité) des formations intensives sur 3 à 5 jours (8h/jour) durant lesquels ont vous apprend un protocole et on vous fait passer une certification, laissant peu de temps pour bien assimiler chaque mouvement, chaque posture et technique.

Il me parait donc plus intéressant d’avoir un minimum de base avant de se lancer dans un cursus, par exemple la connaissance des gestes principaux comme le pétrissage, les effleurages, les percussions… ce qui, si vous les connaissez déjà avant de commencer votre formation, vous permettra d’avoir l’esprit plus disponible pour assimiler correctement le reste de l’enseignement.

 

Faut-il un diplôme pour devenir masseur ?

 

L’activité de masseur (bien-être) n’est encore que peu réglementée. Donc en théorie aucun diplôme n’est nécessaire pour commencer à pratiquer à son compte.

Cela étant dit, même si les diplômes ne sont pas officiellement reconnus, beaucoup d’organismes avec qui vous pourriez travailler, qu’ils soient en ligne ou en dur (Spa), vous demanderont un justificatif relatif au suivi d’un apprentissage.

Même si vous pratiquez le massage depuis des années dans votre cercle privé, et même si vous êtes certains de maitriser parfaitement cet art, je ne peux que vous déconseiller de vous lancer sans un minimum de formation.

Le bouche à oreille est ce qui fera de votre activité une réussite ou un échec cuisant.

Une bonne réputation est très dure à obtenir et à conserver, contrairement à une mauvaise qui se crée en un claquement de doigts et qui est beaucoup plus difficile à effacer !

 

Quel centre de formation choisir ?

 

Pour être parfaitement honnête, je pense que les enseignements de chaque centre de formation sont plus ou moins équivalents.

Les techniques enseignées, à quelques variations près (copyright oblige) sont les mêmes, et les différences se feront surtout au niveau des formateurs.

L’école dans laquelle j’ai effectué mes diverses formations avaient plusieurs formateurs et trois d’entre eux m’ont formé au fil de mon cursus.

La pédagogie était très variable de l’un à l’autre, et même si j’ai été très content dans l’ensemble, il m’est apparu clairement que le titre ou la renommée d’une école ne garantissait pas forcément la qualité intrinsèque de tous ses formateurs.

Il y a un critère qui est mis souvent en avant et qui est la reconnaissance de l’institut de formation par la FFMBE (Fédération Française de Massage Bien-être), ou autre institut du même genre.

Il est vrai que dans le milieu, avoir un certificat d’une école reconnue par cet organisme est un plus (administrativement), et il est normalement un gage de qualité.

Mais les conditions de reconnaissance en tant que formateur par cet organisme ainsi que la cotisation annuelle font que beaucoup d’écoles ou de formateurs indépendants, qui peuvent être aussi de qualité, n’ont pas l’utilité, ou tout simplement les moyens financiers d’y avoir accès. (car ce n’est pas gratuit, vous imaginez bien).

Je vous conseille, si possible, d’avoir un maximum d’échanges avec les centres, regarder les avis (contacter les anciens élèves par exemple), visiter les écoles, rencontrer les formateurs,…

Les choses importantes sont :

  • le savoir que vous allez acquérir,
  • comment on va vous l’enseigner,
  • qui va vous l’enseigner.

Chercher également les lieux qui seront les plus proches de chez vous et qui offriront les sessions aux dates qui vous arrangent le plus.

Une formation en massage, même pour une seule technique, coûte assez cher, autant ne pas vous ruiner en déplacements supplémentaires et autres nuits d’hôtel si vous pouvez l’éviter.

 

Combien de massages dois-je connaître pour devenir masseur ?

 

Dans les faits ? un seul suffit pour commencer.

C’est un peu ce que je reproche aux centres de formations qui vous proposent (incitent à) des formations de 220h hors de prix  pour acquérir des tonnes de techniques afin de vous faire obtenir un certificat praticien qui au final n’a pas plus de valeur juridique que la simple certification pour un seul massage.

Attention ! Je ne dis pas qu’apprendre plusieurs massages est inutile. C’est tout l’inverse même. A chaque technique apprise, vous développez votre approche de cet art, vous enrichissez vos gestes, vos postures, votre talent, votre sens du touché (et votre culture personnelle).

Il est important de se former à diverses approches et être ouvert d’esprit afin de progresser dans sa pratique et trouver son propre style.

Par contre, il est tout à fait possible de démarrer une activité avec un seul massage en poche, et petit à petit, ajouter au fil du temps de nouveaux massages afin d’agrémenter son catalogue et son savoir. (C’est d’ailleurs la solution que je vous conseille si vous voulez vous lancer).

 

Est-ce compliqué de se lancer, quelles sont les formalités ?

 

Non, c’est très simple.

Vous pouvez vous inscrire en tant qu’autoentrepreneur (microentreprise maintenant) en quelques clics. Vous recevrez votre déclaration de début d’activité en quelques jours avec votre numéro SIRET, il ne restera plus qu’à ouvrir un compte dédié dans votre banque et à souscrire à une assurance professionnelle à responsabilité civile.

Une fois tout ceci réglé, il ne vous reste plus qu’à trouver vos premiers clients et encaisser vos premières rentrées d’argent !

 

Puis-je commencer tout en gardant un travail ?

 

Tout dépend de votre contrat de travail. Certaines activités ne permettent pas d’avoir un second emploi, ou du moins, un emploi avec lequel il peut y avoir un conflit d’intérêt.

Ces cas particuliers mis à part, vous pouvez parfaitement allier une activité professionnelle de massage avec tout autre vie professionnelle. Et c’est d’ailleurs ce que je conseille en cas de souhait de reconversion.

Je vous conseille d’introduire peu à peu le massage dans votre semaine de travail, afin qu’au fil de son évolution, elle devienne votre activité principale.

Mais le massage peut très bien rester aussi une activité secondaire.

 

Combien vais-je gagner ?

 

La seule certitude sur les revenus mensuels que je peux vous donner est la formule suivante :

(Le prix de votre massage – 24%) x le nombre de massage effectué dans le mois

😀

J’ai écrit un article sur le salaire des masseurs qui vous donnera plus de précisions sur la réalité économique du métier.

Les différences de revenus peuvent être très importantes d’un masseur à un autre et d’un mois sur l’autre.

Tout dépend de vous ! De votre motivation, votre ténacité, de votre manière de vous vendre et des opportunités que vous aurez pu saisir, ou pas.

 

Conclusion

 

J’espère avoir répondu par cet article à certaines de vos interrogations. Peut-être en avez-vous d’autres et je vous invite à en m’en faire part dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’essayer d’y répondre au mieux.

Vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans le petit encart en bas de l’article pour recevoir régulièrement des conseils et d’autres choses concernant le massage.

J’ai également créé formation en ligne gratuite qui vous permettra de débuter l’aventure dans le massage professionnel, vous pouvez en découvrir le contenu et vous y inscrire en CLIQUANT ICI.

Quoi qu’il en soit, le massage, que vous vouliez devenir masseur ou pas, est une chose merveilleuse à apporter dans votre vie et celle de votre entourage.

Je ne peux que vous encourager à vous lancer d’une manière ou d’une autre dans l’aventure qui sera, au pire, une petite source de revenu supplémentaire ou ce petit atout sympathique dans vos relations personnelles, et au mieux, le premier pas vers un nouvel art de vivre.

Du positif, du bien-être, une nouvelle voie, et tout cela à portée de main.

Alors qu’attendez-vous ?

Belle vie à tous !

 

Et vous, avez-vous déjà pensé à devenir masseur(se) ? 

 

D’autres articles sur le même sujet :

 

 

D'autres articles :
Le massage des mains Le massage des mains est une pratique tellement essentielle que je me demande, en rédigeant les premières lignes de cet article : pourquoi n’ai-je pas...
Le chemin de l’indépendance du masseur Pro Aujourd'hui je vais vous parler entrepreneuriat. A l’heure où le chômage n’a jamais été aussi haut, que le marché de l’emploi n’a jamais été aussi ...
Être un masseur homme Dans cette article, je vais parler du fait d'être un masseur homme. J’ai déjà abordé brièvement le sujet du masseur homme lors d’articles précédent...

Leave A Response

* Denotes Required Field