indépendance massage

Le chemin de l’indépendance du masseur Pro

Aujourd’hui je vais vous parler entrepreneuriat.

A l’heure où le chômage n’a jamais été aussi haut, que le marché de l’emploi n’a jamais été aussi compliqué et les salaires proposés si peu attractifs (à part pour quelques rares élus), beaucoup sont tentés de prendre la voie de l’ entrepreneuriat.

Il est vrai qu’il n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui d’ouvrir une entreprise et de lancer une activité. En quelques minutes vous pouvez faire votre déclaration, vous inscrire et vous jeter dans le grand bain.

L entrepreneuriat est une voie très exaltante et positive, c’est un chemin initiatique où vous vous confrontez à vos forces et vos faiblesses pour le meilleur, mais aussi parfois pour le pire.

Il est important de savoir où l’on met les pieds. Beaucoup de personnes se lancent sans avoir conscience du défi à relever et voyant les embûches se succéder, se découragent puis abandonnent.

Être conscient de la difficulté d’une chose peut vous préparer à l’affronter. Plus vous êtes préparé, plus vous la surmontez facilement. Plus vous surmontez de d’obstacles, plus vous prenez confiance en votre projet et vos chances de succès grandissent.

C’est de par ma propre expérience et de celle de personnes dont j’ai croisé le chemin au cours de ma carrière de masseur et de formateur que m’est venue l’idée de cet article.

J’espère qu’il vous permettra de clarifier certaines interrogations, de vous donner du courage ou de vous remettre les pieds sur terre afin de vous préparer avant le grand saut !

 

L’ entrepreneuriat : Les chiffres !

 

En regardant les chiffres de l’INSEE entre 2010 et 2015, on remarque que pour 100 micro-entreprises immatriculées en 2010 :

  • 47 étaient encore actives 1 an après leur immatriculation (53 avaient donc fermé)
  • 36 au bout de 2 ans (64 de fermées)
  • 30 au bout de 3 ans (70 de fermées)
  • 25 au bout de 4 ans (75 de fermées)
  • 24 au bout de 5 ans (76 de fermées)

La deuxième information intéressante est que :

En moyenne, les micro-entreprises encore actives cinq ans après déclarent un chiffre d’affaires annuel moyen de 10 200 euros en 2014, inférieur de 400 euros à celui déclaré deux ans plus tôt.

Ces chiffres peuvent faire peur et être décourageants. Mais ils permettent également de prendre du recul sur ses propres motivations et sur l’énergie que nous sommes prêts à mettre dans le lancement d’une nouvelle activité.

Certes ces chiffres sont tous secteurs confondus, et il y en a qui sont plus porteurs que d’autres. Certains ont développé une micro-entreprise comme activité secondaire (donc génère peu de revenu et font baisser le CA moyen). Mais il en reste néanmoins que 76 Personnes sur les 100 initiales n’ont pas concrétisé l’essai.

Le but est donc, à la création de votre activité, de mettre tout en place et de vous préparer matériellement, physiquement et psychologiquement à faire partie des 24% (S’ils l’ont fait, pourquoi pas vous ?)

 

L’euphorie et l’enthousiasme

 

C’est la première étape. Le passage béni de l’entrepreneur. Vous fourmillez d’idées, remplissez des cahiers et des disques durs de projets, collaborations, publicités, actions marketing qui vont sans aucun doute vous propulser jusqu’au sommet de votre secteur d’activité…

C’est d’ailleurs sur cette énergie que les formateurs en tout genre surfent pour vous vendre sur le net leurs formations clefs en mains vous promettant richesse, prospérité et pouvoirs magiques en quelques mois sans trop d’effort et avec facilités de paiements.

Tout vous semble possible, l’enthousiasme est votre moteur, vous vous levez entrepreneur, vous respirez entrepreneur, vous mangez entrepreneur, vous dormez quand vous avez le temps, vous êtes beaux, vous êtes brillants, c’est magique, mais ne vous emballez pas (houuuu ! le rabat-joie !)

Car, même si tout ce que je viens de dire est vrai, le début de votre entreprise est aussi la période la plus frustrante. Tout est à mettre en place : la communication, les démarches commerciales, la recherche de la sacro-sainte clientèle, énormément de travaux de fond qui mettent du temps à porter leurs fruits.

Vous voyez les heures de travail s’accumuler et votre compte bancaire se complaire à osciller autour de zéro et votre découvert autorisé sur un air « ad agios ma non troppo ».

Et c’est là où les choses se compliquent et où il faut être fort.

Car le si bel enthousiasme du départ, cette lune de miel de l’ entrepreneuriat, s’estompe peu à peu. Et c’est à ce moment que commence la période cruciale de votre activité.

La traversée du désert

 

Vous vous êtes encore couché trop tard la veille pour fignoler un énième flyer ou autre campagne publicitaire.  Vous avez fait vos comptes et constaté un ratio recettes / dépenses peu satisfaisant. Vos arguments auprès de votre entourage justifiant votre choix de l’indépendance commencent à perdre de la substance, vous êtes fatigué… Le souvenir d’un salaire régulier dans une entreprise classique vient semer une odeur de nostalgie dans vos pensées … Vous y êtes … C’est la traversée du désert.

Il faut savoir que TOUT LE MONDE passe par cette étape.

Oui, il y a toujours un petit malin qui connait quelqu’un qui a tout réussi du premier coup et qui a généré des millions d’euros en quelques mois sans bouger de son ordinateur. Certes. Vous pouvez vous accrocher à ça si vous le souhaitez, mais cela ne vous aidera pas, bien au contraire.

Ce que je veux vous dire, c’est que c’est à ce moment-là que vous vous confrontez à vous-même. Votre motivation, votre confiance en vous et en votre projet, tout sera remis en cause et soumis au doute. Et c’est à ce moment que votre préparation personnelle (celle dont nous avions parlé un peu plus haut) fera la différence.

 

Et le massage dans tout ça ?

 

L’ entrepreneuriat dans le massage ne fait pas exception à la règle, c’est une entreprise comme une autre. Il y a un service à vendre et une clientèle à se construire. Les moyens de promotion et de marketing sont assez similaires à ceux de nombreux autres secteurs.

Nous sommes donc confrontés aux mêmes étapes d’évolution, d’enthousiasme et de doute et les mécanismes et outils permettant de les gérer sont les mêmes.

entrepreneuriat

J’ai traversé ces deux premières étapes, qui ont été assez extrêmes dans mon cas. Mais mon histoire de vie, les rencontres, et les nombreux outils que j’utilise dans ma vie personnelle, m’ont permis de surpasser ces émotions et de m’en servir pour me rendre plus fort et plus efficace dans le temps.

Je vous parlerai lors de prochains articles de ces outils qui m’ont permis et me permettent encore, entre autres choses, de traverser les moments de doutes.

 

Conclusion

 

L’ entrepreneuriat, qu’il soit dans le massage ou pas, est une belle aventure mais demande préparation. Comme vous l’avez lu, il y a beaucoup de gens sur la ligne de départ et beaucoup moins à l’arrivée.

Je ne peux que vous encourager à vous lancer ou à persévérer dans le voyage, mais pas dans n’importe quelle condition.

Il existe plusieurs moyens de maximiser vos chances de réussite et surtout de réduire celles de découragements.

Pour ceux qui sont déjà dans la partie et qui se trouvent dans la « traversée du désert », je vous conseille de remettre les choses à plats. De cibler les éléments de votre activité qui vous prennent trop d’énergie, de temps et qui ne génèrent pas assez de résultat, et de les mettre de côtés afin de vous concentrer sur ce qui marche. (Les moyens publicitaires qu’on utilise, les outils marketing, ses offres…)

Il faut parfois aussi accepter de reprendre une activité salariale, même à temps partiel, afin de se lever la pression du cout de la vie quotidienne. L’esprit allégé de cette préoccupation financière, on se retrouve à être plus productif et plus motivé ! (Même si mon égo en a pris un coup à l’époque, c’est exactement ce qu’il s’est passé pour moi).

Accepter aussi de ne pas pouvoir tout apprendre par soi-même, et se former aux outils existant (marketing, publicité, etc… ) avec des professionnels aguerris et reconnus (vous gagnerez énormément de temps).

Pour ceux qui hésitent encore à se lancer, (et là je parlerai surtout du massage car il est le domaine que je connais le mieux) je ne conseillerai à personne de tout quitter du jour au lendemain pour devenir masseur pro.

Cependant le massage est une très bonne voie pour entrer dans l’ entrepreneuriat.  Une introduction progressive dans la vie professionnelle jusqu’à en faire son activité principale est pour moi le chemin le plus sûr. Il vous permettra de prendre confiance, d’éprouver votre capacité à entreprendre sans trop prendre de risque.

Découvrir une nouvelle compétence et se l’approprier. Commencer son activité comme complément de revenu et développer sa clientèle, jusqu’à en faire un nouvel art de vivre.

Un seul massage maîtrisé suffit à se lancer. Son apprentissage est accessible à tout âge, facilement, n’importe où et n’importe quand. Alors qu’attendez-vous ?

 

Belle vie à tous !

D'autres articles :
Comment trouver des clients (Massage pro) ? Comme je l’ai souvent répété au cours d’autres articles, le massage est une prestation de service à la personne, un « produit » que l’on vend. Et comm...
Où pratiquer votre activité ? Cette semaine, nous allons aborder le sujet des lieux où pratiquer le massage pour votre activité de masseur(se) professionnel(le). Lorsque vous dé...
Pourquoi le développement personnel ? Comme vous peut-être qui attaquez la lecture de cet article, j’étais très sceptique lorsqu’on me parlait de développement personnel. Immédiatement,...

4 Comments

  • Françoise

    Reply Reply 16 janvier 2018

    J’aime beaucoup tout ce que vous écrivez, vous m’avez fait rire, notamment au sujet de l’enthousiasme terrassé par les mornes débuts du métier (c’est exactement ça) 😀 je vais suivre votre blog avec attention!

    • Lazarus

      17 janvier 2018

      Je vous remercie pour ce gentil commentaire, ravi que cela vous plaise. Si il y a des sujets qu vous trouveriez intéressant à aborder, n’hésitez pas à me le faire savoir.

      Passez une très agréable journée !

      Nicolas

  • Lazarus

    Reply Reply 20 novembre 2017

    Je te remercie de ce gentil commentaire et te dis à très vite alors 😉 !

  • Anonyme

    Reply Reply 20 novembre 2017

    Bravo pour cet article très complet, instructif et en toute transparence sur le métier de masseur en auto-entrepreneur ! Merci beaucoup et au plaisir de te lire très vite 🙂

Leave A Response

* Denotes Required Field