Que ce soit pour la recherche de clients, le développement de son branding (marque), la gestion de sa relation clientèle, la publicité et bien d’autres domaines, internet a révolutionné le monde de l’entreprise.

  • Les régies publicitaires de Facebook et Google remplacent peu à peu les spots TV et radio.
  • Les moteurs de recherche ont remplacé les pages jaunes et autres annuaires en papier.

Jusqu’à il y a encore peu de temps, ces nouveaux outils et modèles économiques relatifs au web étaient réservés aux grandes enseignes.

Eux seuls pouvaient se permettre de s’offrir les services de spécialistes, experts dans ces nouvelles opportunités qu’offrent internet.

Mais les choses ont changé !

  • Il est maintenant possible de créer son propre site internet, sa propre boutique en ligne, sans écrire une seule ligne de code.
  • Les régies publicitaires numériques sont devenues accessibles et quelques euros bien utilisés dans une publicité en ligne font le même travail que les commerciaux.
  • Des logiciels sont à même de remplacer un service marketing entier et d’effectuer la gestion de votre clientèle.

Bref, il est possible de multiplier la productivité de son entreprise par 10, par 100, voire plus et d’automatiser de nombreuses tâches, tout seul et sans bouger de chez soi.

Ces nouveaux systèmes ont le vent en poupe et s’étendent déjà à tous les marchés, notamment à celui du bien-être.

Pour autant, lorsque l’on ne maitrise pas ces nouveaux outils, que notre utilisation d’internet se limite à des recherches sur Google, à regarder des vidéos de chats rigolos et à discuter sur Messenger avec ses ami(e)s, il est difficile d’imaginer l’étendue des possibilités que nous offre le web.

Dans cet article, je vais débroussailler pour vous les opportunités que peut vous offrir internet et les différentes raisons pour lesquelles vous devriez créer un site internet pour votre activité.

Un site internet qui vous appartient et dont vous avez le contrôle total

Certes, les solutions pour avoir une existence sur le web sont légions :

  • Une page Facebook Pro
  • Un compte Instagram
  • Une chaine YouTube
  • Un espace Google my business
  • Et bien d’autres encore ….

Mais connaissez-vous l’élément qu’ont en commun toutes ces solutions ?

Aucune des publications que vous avez créées à l’aide de ces outils ne vous appartiennent réellement.

Ces services extérieurs ont le contrôle total sur l’exploitation et la diffusion de vos contenus.

Selon leurs intérêts personnels, ils peuvent :

  • Bloquer ou supprimer vos contenus
  • Limiter leur visibilité
  • Les démonétiser
  • Changer les interfaces visuelles
  • Changer les conditions d’utilisation
  • Y ajouter leurs publications commerciales.

Bref, vous êtes à la merci de leur bon vouloir, de l’évolution de ces plateformes et de leurs propres objectifs.

Pour la petite histoire, c’est ainsi que de nombreux Youtubeurs ont perdu 80% de leurs revenus suite à de nouvelles règles imposées par YouTube et que la portée des posts Facebook et Instagram a fortement diminué, entrainant dans sa chute de nombreux businesses basés sur ces modèles économiques.

Je vais maintenant extrapoler sur un futur hypothétique (bien que peu probable) :

  • Imaginez que Facebook décide de supprimer toutes les pages Pro pour une raison ou une autre, ou pire, que Facebook disparaisse ?
  • Imaginez qu’Instagram cesse d’autoriser les contenus sponsorisés ou les annonces commerciales ?
  • Imaginez que YouTube devienne accessible uniquement par abonnement ?
  • Ou que Google My business soit désactivé ou devienne payant.

Si votre entreprise dépendait uniquement de l’un de ces supports, tout ceci pourrait sembler injuste, choquant même !

Mais cela serait totalement légal.

A part bouder dans votre coin ou faire une pétition inutile sur change.org, vous n’auriez d’autre choix que d’accepter cette fatalité et de vous adapter à la situation.

Mais revenons à la réalité.

Comme je vous l’ai dit, tout ceci a peu de chances de se produire, mais je voulais mettre en lumière l’importance d’avoir sa propre structure indépendante, afin de se protéger des évolutions imprévisibles de ces mastodontes du web.

Tout cela étant dit, on ne peut pas nier le caractère indispensable de ces outils pour le développement de notre activité.

Alors que faire ?

L’idée est donc bien de continuer à utiliser ces diverses plateformes, mais sans qu’elles soient le socle de votre existence numérique.

Elles doivent être exploitées comme des outils, des vitrines, des régies publicitaires, des sources de visiteurs à connecter à votre site internet.

Vous développerez ainsi en toute indépendance VOTRE audience via VOTRE plateforme et VOTRE marque, et serez protégé(e)s des aléas d’éléments sur lesquels vous n’avez aucun contrôle.

Car si une des plateformes citées ci-dessus prend une décision qui s’avère néfaste pour votre activité, vous n’aurez qu’à concentrer vos efforts sur une autre plus adaptée.

Le contenu, la renommée et l’audience de votre site internet, eux, resteront inchangés.

Mais cette forme de sécurité et d’indépendance n’est pas le seul avantage que vous apportera la création votre propre structure numérique.

Un site internet permet une étude précise et ciblée de votre audience.

De nombreux outils permettent d’analyser dans les moindres détails l’activité des internautes sur votre site :

  • Le nombre de visites
  • Le temps passé par vos visiteurs
  • Les pages regardées
  • Les caractéristiques démographiques (age,sexe, ville, pays…) de vos visiteurs
  • Comment ils vous ont trouvé sur le web (Via Facebook, Google, ou autres …)
  • Les actions qu’ils ont pu faire (cliquer sur une offre particulière)

La liste n’est pas exhaustive.

Toutes ces informations vous permettent de connaître précisément votre client cible (persona), ce qui l’intéresse et ainsi de proposer des contenus et des offres adaptés à vos visiteurs.

Plus votre message et vos produits sont adaptés à votre audience, plus le lien de confiance que vous créez avec eux et vos résultats seront importants.

Un site internet permet une relation privilégiée avec votre communauté et votre clientèle

Que ce soit par le biais de la création d’une newsletter et / ou d’un forum lié à votre site internet, vous pourrez vous créer une communauté et interagir avec elle afin de comprendre en profondeur les problématiques et les besoins de vos clients.

Vous pourrez également leur communiquer votre actualité, vos nouvelles offres, mettre en place des systèmes de parrainage et récupérer leur avis sur vos prestations.

Etablir un lien avec votre audience et votre clientèle pour instaurer une relation de fidélité durable.

Une fois votre audience bien remplie, Facebook, Google, Instagram et consors pourraient totalement disparaître du monde numérique, vous auriez toujours votre base clientèle avec qui communiquer.

Un site internet vous ouvre de nouvelles opportunités :

Je le dis souvent (et je vais le répéter encore une fois) : devenir masseur (euse) bien-être, c’est devenir ENTREPRENEUR(E).

Et l’un des objectifs premiers de l’entrepreneur(e) est la rentabilité de son entreprise :

  • En trouvant de nouveaux clients
  • En améliorant ses prestations existantes
  • En soignant sa relation clientèle
  • En diversifiant ses activités
  • En innovant

Le marché du bien-être est en pleine expansion. Et internet a littéralement fait exploser le nombre d’opportunités pour enrichir son activité :

  • Création de marque (produits dérivés)
  • Système d’affiliation marketing (recommandation de produits d’entreprises tierces)
  • Création de programmes d’accompagnement (en présentiel et à distance)
  • L’autoédition d’ouvrages et de manuels (en format numérique ou papier)

Autant d’éléments qu’il est maintenant possible de mettre en place et qui vous permettront d’accroitre votre visibilité, de développer votre notoriété et de diversifier vos sources de revenus.

Avoir son site internet personnel est un outil puissant qui vous permettra d’effectuer des actions concrètes sur chacun de ces objectifs.

Anticiper l’avenir et y prendre sa juste place

Qu’on le veuille ou non, à moins d’un blackout total assez peu probable, nous nous dirigeons peu à peu vers une société du tout numérique.

Pour y être plongé depuis plusieurs années, je vois chaque jour de nouvelles solutions de communication, d’échanges d’idées, de travail et d’apprentissage arriver sur le marché, redessinant chacune à leur niveau la manière qu’ont les gens d’interagir entre eux et de consommer.

Il est important de s’y intéresser, de voir ce qu’elles peuvent vous apporter et de les adapter afin d’en tirer parti pour la réalisation de vos projets.

Ces outils sont maintenant à la portée de tout le monde, que ce soit au niveau technique ou financier et de plus en plus de professionnels s’y intéressent de près.

Je ne suis pas medium, mais je pense pouvoir dire que dans un avenir plus ou moins proche, avoir son propre écosystème numérique sera l’une des clefs indispensables pour développer une activité pérenne, quel que soit le secteur d’activité.

La question à vous poser n’est donc pas « Pourquoi devriez-vous utiliser ses outils ? »  mais « Quand allez-vous commencer à les utiliser ? »

Un exemple concret

Lazarus était un site sur lequel je présentais mon activité de masseur bien-être, relié à mes divers réseaux sociaux.

J’y partageais également ma vision du massage et des conseils pour ceux qui voulaient apprendre à masser pour leur vie personnelle.

J’ai écrit mon premier livre en rapport avec cette demande (qui a été une première source de revenu complémentaire à mon activité).

J’ai ensuite créé des tutoriels vidéo pour ceux qui ne pouvaient pas assister à mes ateliers en présentiel (deuxième source de revenu complémentaire, qui faisait également la promotion de mon activité physique).

Tout ceci a permis d’établir un lien avec une audience grandissante et promouvoir mon activité.

Audience qui m’a fait comprendre qu’elle avait un grand intérêt pour le métier de masseur bien-être.

J’ai donc développé mon site dans ce sens … jusqu’à aujourd’hui où mon site dispose maintenant de 11 formations pour apprendre à masser et se reconvertir dans le massage bien-être ainsi que 3 livres sur le massage et le métier de masseur , qui sont autant de sources de revenus complémentaires et d’outils de promotion de mon activité de masseur bien-être.

Sans compter la visibilité que cette machine a apporté à mon activité, le blog générant plusieurs milliers de visites mensuelles.

Ces visites proviennent aussi bien des recherches Google que des réseaux sociaux, de la publicité en ligne et d’autres médiums alternatifs.

Cette acquisition de visiteurs multicanale m’a permis, outre le fait de me constituer une communauté assez importante, de surtout ne pas être dépendant de plateformes sur lesquelles je n’ai aucun contrôle.

C’est aussi toute cette mécanique mise en place qui me permet aujourd’hui de vivre sereinement cette période de confinement forcé.

Si tout ceci vous intéresse, mon dernier livre « Créez votre écosystème numérique 2.0 » dévoile en détail le système que j’ai mis en place pour mon activité, comment il fonctionne et toutes les opportunités auxquelles ils vous donnera accès. Il est disponible en version Ebook .

développer son activité avec internet

Conclusion

Dans mes articles, j’ai l’habitude de ne parler que de ce que je connais ou de ce que j’ai pu personnellement expérimenter.

S’il y a bien une décision que je ne regretterai jamais dans ma carrière, c’est d’avoir créé mon propre site internet.

Outre les bénéfices indiscutables sur ma propre activité (et ma vie en général), cela m’a ouvert sur un nouveau monde palpitant, passionnant et aux possibilités quasiment infinies.

Depuis quelques semaines, je me suis lancé dans la création de programmes d’accompagnement pour le développement de ces écosystèmes numériques pour les professionnels du bien-être.

Le premier volet est déjà accessible et il vous permettra de créer votre site internet vitrine personnel en toute autonomie avec les outils au meilleur rapport qualité/prix du marché, ce sont ceux que j’utilise pour mes activités. .

Le meilleur moment pour s’y mettre s’était hier, le deuxième meilleur moment c’est maintenant.

Alors qu’attendez-vous ?

D’autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.