illustration se reconvertir dans le massage

Devenir masseur bien-être : Combien ça coûte ?

L’activité de masseur professionnel, que ce soit pour en faire un complément de salaire ou une reconversion professionnelle totale, séduit de plus en plus de personnes, peut-être même vous qui êtes en train de lire cet article.

Se libérer des contraintes hiérarchiques et devenir son propre patron, assouvir ses ambitions entrepreneuriales, relever un nouveau challenge … Autant de sources de motivation qui vous ont décidé à commencer vos petites recherches et qui vous ont amené jusqu’ici.

Je dois immédiatement vous le dire, ici et maintenant : devenir masseur ou masseuse bien-être professionnel(le) n’est pas gratuit.

Il vous faudra même atteindre un revenu minium annuel afin de ne pas être déficitaire.

Voilà c’est dit !

Mais pas de panique, nous allons voir tout cela ensemble et par ordre chronologique, à partir du moment où vous avez l’idée de vous lancer (a priori, maintenant) à la fin de votre première année en tant que masseur professionnel installé.

La Formation en massage :

L’étape évidente.

Car, même si je l’ai écrit de nombreuses fois au cours de mes précédents articles, je le répète encore ici : il est absolument indispensable d’apprendre à masser dans les règles de l’art auprès de professionnels aguerris (et ce, quel que soit le niveau que vous pensez avoir).

 

Vous décidez donc de vous renseigner sur les moyens de vous former au métier de masseur bien-être.

 

Vous êtes devant votre ordinateur et vous avez tapé « Formation massage bien-être + votre ville » et de nombreux résultats apparaissent.

 

Là, vous vous dites : « Super, il y a plein de choix et pas loin de chez moi », mais le sourire s’efface rapidement lorsque vous cliquez sur l’onglet « TARIFS » de ces formations.

 

Des formations pour des protocoles que vous pouvez choisir à la carte (massage par massage) de 300 à 400€, ou par packs de 10 massages à près de 4000€. (Le fameux cursus praticien bien-être 220H dont il faudra que je vous parle un jour, et pas forcément en bien…)

 

C’est à ce moment qu’un éclair de génie vous frappe ! « Et si je me faisais financer ma formation par l’état ?!! » Super idée ça !

 

Alors oui, mais non.

 

Le massage bien-être est encore une activité dans le flou et elle n’est pas « bien vue » par les organismes délivrant ce genre de financements.

Oui, vous connaissez peut-être une personne dans votre entourage qui a bénéficié de ces aides il y a quelques temps.

 

Il y a eu, effectivement, une période de quelques mois durant laquelle la plupart des demandes, même les plus farfelues ont obtenu des financements (Une énorme enveloppe pour les formations avait été donnée aux collectivités il y a quelques années pour que les gens puissent retourner à l’emploi, mais les résultats ont été peu concluant.)

 

Autant vous le dire tout de suite, cette époque est révolue, en tout cas pour le massage bien-être.

 

Il est possible que, selon les régions, les choses soient différentes, rien ne vous empêche de tenter le coup, mais ne vous faites pas trop d’illusion.

 

Mais revenons au sujet qui nous intéresse…

 

Partons du principe que vous n’avez pas forcément les moyens d’investir de grosses sommes et que vous voulez vous lancer à moindre frais.

 

La formation en salle à un protocole de massage coûte 350 € (j’ai fait une moyenne des tarifs existant).

 

Le matériel :

 

La meilleure des choses à faire, avant même de débuter votre formation, est de vous procurer le matériel de base : table de massage (ou futon selon le type massage choisi), serviettes de différentes taille, huile de massage, cartes de visites.

 

Car, quelle que soit la manière choisie pour vous former, en présentiel (en salle) ou en ligne, il vous faudra pratiquer régulièrement et très rapidement (voir immédiatement) afin de ne pas oublier les gestes fraîchement appris.

 

Soyez sûrs d’une chose, cela est essentiel pour maîtriser votre protocole le plus efficacement.

 

Le matériel à avoir n’est pas énorme, mais là non plus, il n’est pas gratuit :

 

  • La table de massage : Il en existe de tous types et de toutes qualités. Il va de soi qu’il en est de même pour les tarifs.

Comptez 80€ pour les premiers prix (qui peuvent monter jusqu’à plusieurs milliers d’euro pour les plus luxueuses), ajoutez les frais de port et c’est environ 100 € au minimum dont vous devrez vous acquitter pour acquérir votre outil de base.

Si vous avez opté pour une formation d’un massage au sol, type massage thaïlandais (Nuad Bo Rarn), c’est d’un futon de massage qu’il vous faudra vous munir (qui coûte environ le même prix).

 

  • Les serviettes : On n’y pense pas forcément, mais c’est un achat indispensable. Que ce soit pour protéger votre table ou pour vos clients, il vous faudra, au minimum, 4 grandes serviettes et 4 serviettes de tailles moyennes afin de pouvoir commencer à travailler dans de bonnes conditions. Comptez un minimum de 50€ pour ce jeu de serviettes.

 

  • Les huiles de massage : Là, tout dépendra de vos préférences. Les huiles ne sont pas l’investissement le plus onéreux du masseur bien-être, mais comptez tout de même une dizaine d’euros pour le départ (la consommation annuelle dépendra de votre activité).

 

  • Les cartes de visite (une centaine) : 15€.

 

Total du Matériel = 175€ (au minimum).

L’assurance Professionnelle

 

C’est un élément OBLIGATOIRE afin d’exercer le métier légalement. Comme toute assurance, elle n’est pas gratuite.

 

Je ne vous ferai pas de pub pour tel ou tel organisme, je vous invite à faire vous-même vos recherches en la matière (les offres sont très claires et accessibles facilement avec Google).

 

Il vous faudra compter entre 16€ et 25€ par mois, selon le type de couverture que vous désirez, pour en bénéficier.

 

Assurance (au minimum) : 192€ / an  (16€/ mois).

 

 Les taxes et impôts :

Je ne parlerai que de la micro-entreprise qui, selon moi, est le meilleur statut pour débuter en massage, que ce soit pour sa facilité de gestion ou pour les taxes qui sont indexées sur le CA généré (pas de CA, pas de taxes).

 

Les impôts sur le revenu dépendront de votre activité durant cette première année.

 

A moins que vous ne débutiez votre carrière en massage en parallèle d’un autre travail,  il est (pas impossible mais) peu probable que vous atteigniez le seuil de l’imposition durant cette première année d’exercice.

 

MAIS ! Il existe un impôt dont vous devrez vous acquitter, la CFE (cotisation foncière des entreprises).

 

Il existe des cas particuliers dans lesquels vous pouvez en être exempté pour la première année et je vous invite à vous renseigner sur le sujet si vous voulez vous lancer.

 

Il n’en demeure pas moins que, dans la majeure partie des cas, vous aurez à vous acquitter de cet impôt annuel.

 

Il est variable d’une région à l’autre mais, pour notre exemple, je prendrai le montant que je paie chaque année pour vous donner une idée de la dépense.

 

Montant de la CFE = 175€.

 

Faisons le bilan ensemble :

Reprenons donc ces dépenses inévitables et ce qu’il vous en coûtera au minimum durant votre première année d’activité :

  • La formation = 350€
  • Le matériel = 175€
  • L’assurance Pro = 192€
  • La CFE (impôts) = 175€

 

C’est donc un total de 892€ (au minimum) qu’il vous faudra débourser la première année.

 

Ne sont pas compris dans ces 892€ :

  • Un loyer éventuel si vous décidez de prendre un cabinet
  • Le coût d’une éventuelle promotion (Publicité, participation à des salons…),
  • La création d’un site internet

Chacune de ses options alourdira votre note annuelle.

 

illustration se reconvertir dans le massage

 

Le seuil de rentabilité:

 

Le seuil de rentabilité est le bénéfice nécessaire à atteindre afin de couvrir l’intégralité de vos dépenses engagées sur l’année.

Dans notre exemple, il faudra que vos bénéfices NETS atteignent (ou dépassent) les 892€.

 

Sachant que dans le statut de la micro-entreprise, vous reversez environ 25% de votre CA, il vous faudra donc générer 1190€ de CA pour atteindre les 892€ de bénéfices Nets et donc, le seuil de rentabilité.

 

Une fois ce montant atteint, chaque euro supplémentaire gagné sera du bénéfice pur que vous pourrez utiliser comme bon vous semble (investissement dans votre activité, ou votre plaisir).

 

 

Et concrètement, en nombre de massages, ça donne quoi ?

 

Selon votre région, votre concurrence, le tarif d’un massage est variable.

Cependant, le prix moyen que l’on retrouve pour un massage est d’environ 1€ la minute.

Pour notre exemple, nous prendrons donc des massages de 60mn facturés à 60€.

 

Il vous faudra réaliser 19 de ces massages dans l’année (18,3 pour être exact) pour atteindre le seuil de rentabilité. Ce qui fait un peu plus de 1 par mois (1.52 exactement).

 

 

Alors finalement, se lancer dans le massage bien-être, c’est cher ou pas ?

Tout d’abord, il est important de vous rappeler que le cas précis que nous avons vu ensemble tout au long cet article concerne une personne qui n’aurait appris qu’un seul protocole de massage, qui aurait acheté une table de massage d’entrée de gamme, qui n’aurait pas de cabinet et ne ferait aucune promotion payante (si ce n’est ses 100 cartes de visites).

 

C’est l’investissement minimum !

 

Mais la vérité est que la plupart des personnes se lançant dans le massage bien-être, poussées par leur motivation (et une absolue méconnaissance du marché et du métier), investissent gros, très gros dans leur formation, leurs outils de travail, leur communication.

 

Je ne fais pas exception à la règle : j’ai moi-même investi près de 4000€ (tout compris) dans cette fameuse première année. (Bien loin des 892€ n’est-ce pas ?)

 

Il m’a fallu des mois pour ne serait-ce que couvrir les frais engagés.

 

La réponse à cette question « c’est cher ou pas de se lancer? » sera donc variable d’une personne à l’autre, selon le chemin qu’elle aura choisi, sa région, sa motivation et surtout des pièges dans lesquels elle tombera ou pas.

 

Je connais des personnes qui ont fait leur trou avec un seul protocole en poche, comme d’autres qui ont abandonné avant la fin de la première année alors qu’ils avaient bouclé le cursus complet de 10 massages, et vice versa …

 

Conclusion :

 

Cet article n’a pas vocation à vous effrayer ou à vous décourager, bien au contraire.

 

Je m’efforce, à chaque article, d’être le plus objectif et le plus pragmatique possible afin de vous donner tous les conseils que j’aurais aimé trouver lorsque j’ai fait mes premières recherches sur le sujet.

 

Se lancer dans le massage bien-être, c’est lancer une entreprise dont vous êtes l’unique employé.

 

Vous devenez alors masseur (ou masseuse), comptable, graphiste, publicitaire, marketeur, commercial, community manager… Et chacune de ces activités demandent un temps d’apprentissage et d’adaptation.

 

L’énergie et la motivation de la nouveauté est magnifique et grisante, mais elle ne dure qu’un temps. Et c’est bien sur votre endurance face aux difficultés et votre capacité d’adaptation que se jouera votre succès dans cette aventure.

 

Alors autant mettre toutes les chances de votre côté !

 

J’ai trop vu de personnes investir des sommes colossales dans leur formation et leur matériel et être, dès les premiers mois, prises à la gorge financièrement, rongées par le stress, être découragées et finalement tuer dans l’œuf leurs si beaux projets.

 

En cet instant où vous prévoyez de vous lancer ou êtes en train de le faire, gardez l’esprit clair et faites vos choix en conscience.

 

Il est tout à fait possible de percer dans le massage bien-être, d’en vivre et il n’y a pas qu’un seul chemin pour y arriver.

 

Analysez votre situation personnelle, géographique, les opportunités qui vous entourent et adaptez votre chemin dans le massage bien-être à VOTRE réalité.

 

Il vaut mieux une étincelle qui se transforme peu à peu en brasier, qu’un feu ardent et soudain qui part en fumée.

 

” Et vous, êtes-vous tenté par une reconversion dans le massage ?” 

 

D’autres articles sur le même thème :

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres articles :
Changer de vie Qui n’a pas pensé un jour à changer de vie ? Tout plaquer. Amis, travail, famille peut-être même, et tout recommencer. Les différentes étapes qu...
La formation en massage Le sujet d'aujourd'hui est la formation massage et je ne vais pas tourner pas autour du pot pendant des lignes pour en arriver à l’évidence :  ...
Le massage des pieds Le thème d'aujourd’hui est le massage des pieds. Si vous suivez mon blog, vous devez savoir que je suis dans la profession depuis quelques temps et...

2 Comments

  • Catherine

    Reply Reply 5 août 2018

    Bonjour,
    Tu ne parles pas de la SACEM et/ou la SPRE, pourtant obligatoire (au moins la SPRE) si on diffuse de la musique… ce qui est le cas pour (presque) tous les praticiens de massage ?
    Et attention aux frais bancaires si vous n’avez pas tenu tête à la banque et avez été “obligé” d’ouvrir un compte pro (seul un compte différent de votre compte perso est nécessaire, pas forcément un compte pro).

    Sinon, je n’arrive pas à accéder à ton programme de pré-sélection (trop tard ?).

    Bonnes vacances à toi !
    Catherine (installation depuis juillet 18… en cours de mise en place de toute l’organisation, donc un peu de massages et beaucoup de logistique !)

    • Lazarus

      5 août 2018

      Bonjour Catherine,

      En effet, je n’ai pas parlé de la SACEM et autre SPRE, car le sujet de l’article traite de “l’investissement minimum” pour se lancer.

      De plus, il existe pléthore de musiques libres de droits (donc utilisable gratuitement) et facilement accessible (notamment sur Youtube).

      En ce qui concerne les frais bancaires et dans le cadre de la micro-entreprise, il n’est pas du tout obligatoire d’avoir un compte pro. Si une banque te dis le contraire, elle te ment. Je n’ai pas eu de mal à ouvrir un deuxième compte personnel (dans la banque où j’ai mon compte principal). Après je conçois qu’un compte personnel soit moins intéressant pour eux vu le faible coût de gestion. Si la banque refuse de te l’ouvrir tout de même, rien n’empêche de s’adresser à une autre banque, il y a du choix !

      Il n’y a pas de petites économies, surtout au début !

      J’ai vu que tu avais finalement réussi à t’inscrire à la pré-sélection, donc tu auras bientôt de mes nouvelles 😉

      Pour l’instant j’essai de décompresser un peu avant la rentrée (aux alentours du 20 Aout) et elle s’annonce chargée et enthousiasmante !

      Je te souhaite bon courage pour ton installation et toute la réussite possible pour tes débuts !

      A très bientôt !

      Nicolas

Leave A Response

* Denotes Required Field